La semaine dernière, l'action du producteur brésilien de matières premières a recherché de nouveaux planchers, ce qui est lié d'une part au prix du minerai de fer qui a reflué encore sous 50 USD la tonne, et d'autre part à la destruction d'un barrage, qui a provoqué une inondation d'un village brésilien par les eaux usées provenant d'une exploitation de minerai de fer. La mine est la propriété de Samarco...