La semaine dernière, l'action du producteur brésilien de matières premières a recherché de nouveaux planchers, ce qui est lié d'une part au prix du minerai de fer qui a reflué encore sous 50 USD la tonne, et d'autre part à la destruction d'un barrage, qui a provoqué une inondation d'un village brésilien par les eaux usées provenant d'une exploitation de minerai de fer. La mine est la propriété de Samarco...

La semaine dernière, l'action du producteur brésilien de matières premières a recherché de nouveaux planchers, ce qui est lié d'une part au prix du minerai de fer qui a reflué encore sous 50 USD la tonne, et d'autre part à la destruction d'un barrage, qui a provoqué une inondation d'un village brésilien par les eaux usées provenant d'une exploitation de minerai de fer. La mine est la propriété de Samarco Mineraçao, une joint-venture de Vale et BHP Billiton. Samarco produit annuellement 30 millions de tonnes de minerai de fer, soit quelque 10% de la production brésilienne totale. L'attention des investisseurs s'est d'abord concentrée sur le coût éventuel pour Vale et BHP. Actuellement, celui-ci est difficile à estimer, mais la mine est officiellement la propriété de Samarco, ce qui suppose que juridiquement, Vale et BHP ne participent pas au " débat ". Les deux entreprises ont cependant déjà annoncé qu'elles mettraient sur pied un fonds commun d'indemnisation. Tant Vale que BHP ont déjà indiqué que la joint-venture subsisterait en tous les cas. Nous avons précédemment argué que Vale continuait de bien se porter sur le plan opérationnel et que l'action intégrait déjà nombre de mauvaises nouvelles. A court terme, l'accent de Vale se place sur l'abaissement ultérieur des coûts et l'allègement des dettes. Au cours des prochaines années, les besoins en capitaux du groupe devraient baisser sensiblement et les coûts de production devraient également diminuer. Par ailleurs, la qualité des minerais devrait augmenter. Une fois la nouvelle mine opérationnelle, l'accent devra se placer sur l'allègement des dettes. A la fin du 3etrimestre, celles-ci totalisaient encore 24,2 milliards USD. L'objectif du groupe est de les ramener à 15 milliards USD. Vale détient encore plusieurs actifs, notamment 11 navires Valemax, une mine de bauxite et une joint-venture en Afrique active dans le charbon. Nous exploitons le plancher de cours pour renforcer notre position (rating 1B), et allégeons celle dans First Quantum Minerals.