Le producteur brésilien de matières premières Vale est actuellement confronté à trois problèmes et défis importants. D'abord le prix du minerai de fer toujours plus faible, qui a récemment baissé sous 40 USD la tonne. Mais ce problème n'est pas neuf. Ensuite, la situation très négative du Brésil. Le seul repli du real brésilien (BRL) face au dollar (USD), devise dans laquelle s'exprime la...

Le producteur brésilien de matières premières Vale est actuellement confronté à trois problèmes et défis importants. D'abord le prix du minerai de fer toujours plus faible, qui a récemment baissé sous 40 USD la tonne. Mais ce problème n'est pas neuf. Ensuite, la situation très négative du Brésil. Le seul repli du real brésilien (BRL) face au dollar (USD), devise dans laquelle s'exprime la charge financière des dettes, alourdit déjà bien sûr considérablement cette charge. Vale représente du reste plus de 5% de l'indice boursier Ibovespa. Ajoutons à cela qu'un barrage s'est effondré, récemment, provoquant l'inondation par les eaux usées d'un village brésilien. La mine est la propriété de Samarco Mineraçao, une joint-venture de Vale et BHP Billiton. Les dégâts environnementaux sont sensiblement plus importants que ce qui avait été initialement estimé, et pourraient totaliser plusieurs milliards de dollars. Sur le plan opérationnel, Vale est plutôt en bonne posture, mais à cause de Samarco, Vale comme BHP risquent de rester en retrait sur l'autre géant du secteur, Rio Tinto (lire également la rubrique Flash) dans les prochains mois. D'où notre décision de passer à Rio Tinto, qui affiche également un sommet à 5 ans, afin de pouvoir miser sur les " effets secondaires " d'un redressement du prix du minerai de fer et d'autres matières premières en 2016 et au-delà. Qui plus est, la vente permet également de renforcer encore la position dans ArcelorMittal et Market Vectors Gold Miners (ticker GDX).Fagron : sanction extrêmeLa problématique de Fagronest désormais connue. Son potentiel de croissance à long terme demeure inchangé mais à court terme, le groupe a des besoins financiers, qui ont ramené le cours sous le niveau d'introduction d'Arseus en 2007. C'est excessivement peu selon nous, vu les perspectives de long terme. Nous complétons donc notre position, conscients qu'une augmentation de capital suivra probablement (rating 1C).