Aucune surprise dans le rapport annuel du leader de marché wallon du développement de produits de thérapie cellulaire destinés à la réparation et la prévention des fractures osseuses. Grâce à une consommation de liquidités (cash-burn) légèrement inférieure aux prévisions, l'an dernier, à 13,3 millions d'euros, la trésorerie nette s'élevait fin décembre à 20,3 millions d'euros. De quoi tenir jusq...