Cette hausse est due à un communiqué de presse du conseil d'administration de la société biotech louvaniste où il a annoncé envisager toutes les options stratégiques par rapport à l'entreprise et au médicament contre les affections oculaires, Jetrea. A cet effet, Morgan Stanley a été mandaté. Il est clair que Thrombo n'est plus aussi convaincu de pouvoir déployer le potentiel de vente de Jetrea seul aux USA. Une certaine latitude est donc désormais laissée à un partenariat avec un autre acteur pharmaceutique ou à un accord avec son partenaire Alcon (Novartis), qui pourrait déboucher sur une acquisition. La semaine dernière, l'investisseur biotech et actionnaire de Thrombo Rudi Mariën a accordé une entrevue au magazine Trends. Mariën y a exprimé sa déception par rapport au fait que la direction n'a pas vendu ThromboGenics l'an dernier, ou au moins abouti à un accord avec Alcon concernant la commercialisation de Jetrea sur le marché américain, comme c'était déjà le cas pour le reste du monde. Ce communiqué de presse éveille à nouveau les spéculations de reprise, évidemment. Les actionnaires de Thrombo noteront en tout cas la date du 17 mars à l'agenda, car c'est ce jour-là que la société biotech publiera ses r...