Cette hausse est due à un communiqué de presse du conseil d'administration de la société biotech louvaniste où il a annoncé envisager toutes les options stratégiques par rapport à l'entreprise et au médicament contre les affections oculaires, Jetrea. A cet effet, Morgan Stanley a été mandaté. Il est clair que Thrombo n'est plus aussi convaincu de pouvoir déployer le potentiel de vente de Jetrea seul aux USA. Une certaine latitude est donc désormais laissée à un partenariat avec un autre acteur pharmaceutique ou à un accord avec son partenaire Alcon (Novartis), qui pourrait déboucher sur une acquisition. La semaine dernière, l'investisseur biotech et actionnaire de Thrombo Rudi Mariën a accordé une entrevue au magazine Trends. Mariën y a exprimé sa déception par rapport au fait que la direction n'a pas vendu ThromboGenics l'an dernier, ou au moins abouti à un accord avec Alcon concernant la commercialisation de Jetrea sur le marché américain, comme c'était déjà le cas pour le reste du monde. Ce communiqué de presse éveille à nouveau les spéculations de reprise, évidemment. Les actionnaires de Thrombo noteront en tout cas la date du 17 mars à l'agenda, car c'est ce jour-là que la société biotech publiera ses r...

Cette hausse est due à un communiqué de presse du conseil d'administration de la société biotech louvaniste où il a annoncé envisager toutes les options stratégiques par rapport à l'entreprise et au médicament contre les affections oculaires, Jetrea. A cet effet, Morgan Stanley a été mandaté. Il est clair que Thrombo n'est plus aussi convaincu de pouvoir déployer le potentiel de vente de Jetrea seul aux USA. Une certaine latitude est donc désormais laissée à un partenariat avec un autre acteur pharmaceutique ou à un accord avec son partenaire Alcon (Novartis), qui pourrait déboucher sur une acquisition. La semaine dernière, l'investisseur biotech et actionnaire de Thrombo Rudi Mariën a accordé une entrevue au magazine Trends. Mariën y a exprimé sa déception par rapport au fait que la direction n'a pas vendu ThromboGenics l'an dernier, ou au moins abouti à un accord avec Alcon concernant la commercialisation de Jetrea sur le marché américain, comme c'était déjà le cas pour le reste du monde. Ce communiqué de presse éveille à nouveau les spéculations de reprise, évidemment. Les actionnaires de Thrombo noteront en tout cas la date du 17 mars à l'agenda, car c'est ce jour-là que la société biotech publiera ses résultats annuels. Nous conservons notre position (rating 3C). CF Industries ne déçoit pas Le repli de cours qui a précédé l'annonce des résultats témoignait de l'inquiétude des investisseurs. Pourtant, celle-ci n'était pas justifiée : les chiffres de CF Industries ont dépassé les attentes des analystes. Même si 2013 fut, il est vrai, une année difficile pour le secteur des engrais. Le cash-flow opérationnel (EBITDA) est ressorti à 643 millions USD, soit nettement plus que le consensus à 550 millions USD, et même si ces 643 millions USD trahissent un repli de 22% par rapport aux 835,2 millions USD du dernier trimestre 2012. Sur base annuelle, l'EBITDA atteint 2,7 milliards USD. L'exercice 2013 est ainsi le troisième meilleur de l'histoire de l'entreprise. CF Industries a été fondée au lendemain de la Deuxième guerre mondiale (1946) et n'a été introduite en Bourse qu'en 2005, sur le New York Stock Exchange. A à peine 16 USD par action d'ailleurs. Ces 2,7 milliards sont de plus de 18% inférieurs aux 3,3 milliards USD d'EBITDA de 2012. Le bénéfice annuel s'élève à 1,5 milliard USD ou 24,74 USD par action, contre un bénéfice de 1,8 milliard USD en 2012 ou 28,59 USD par action. Le bénéfice par action n'a baissé "que" de 13% parce que CF Industries a racheté l'an dernier pas moins de 7,3 millions d'actions propres, soit 12% du total. CF Industries peut être comparé au groupe norvégien Yara International. CF Industries vend principalement des engrais aux agriculteurs américains et profite pleinement de l'avantage que procure le gaz de schiste par rapport à Yara dans un secteur extrêmement intensif en énergie. Depuis quelque temps, la direction de CF est sous la pression du hedge fund Thrid Point LLC, notamment, qui exige un relèvement du dividende. CF envisage à présent la constitution d'un MLP (Master Limited Partnership), une structure de société (fiscale) très en vogue sur Wall Street actuellement, à mi-chemin entre les actions et les obligations, et permettant de verser régulièrement des liquidités aux détenteurs. Cette structure s'adresse surtout au secteur énergétique. En octobre, le dividende trimestriel a été relevé de 0,4 à 1 USD par action. Cela dit, il reste peu généreux (1,2% brut), et pourrait donc encore être relevé. CF a décidé de se concentrer davantage sur les engrais contenant de l'azote (élément N), dont elle est actuellement le 2e producteur au monde. Son objectif est d'accroître d'ici à 2016 sa capacité de production de 25%. D'autre part, CF a vendu l'activité Phosphates (élément P) pour 1,4 milliard USD à Mosaic. Son cours a rebondi de plus de 5% à l'annonce des résultats. L'action était très bon marché en été lorsque nous l'avons intégrée en portefeuille. Nous conservons pour l'instant la position (rating 3B) mais son rating suppose que le titre pourrait en être extrait si nous trouvions une alternative plus intéressante dans les prochaines semaines.Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsBolloré: profite d'un conseil d'achat et de l'objectif de cours de 510 EUR de Kepler ChevreuxBoskalis: attendons la publication des chiffres annuels le 13/3Casino: chiffres 2013 supérieurs aux prévisionsIntel: correction généralisée permet l'intégration en portefeuilleLVMH: résultats sont supérieurs aux prévisionsMichelin: très bonne performance depuis publication résultats annuelsSABMiller: important brasseur; nouveau-venu en portefeuilleStandard Chartered: changement au sein du management donne lieu à nouveau repliTelefonica: attendons la publication des chiffres annuels le 27/2Volkswagen pref.: envisage un renforcement de la participation dans ScaniaYum! Brands: résultats supérieurs aux prévisions soutiennent le coursEnergies (renouvelables)Areva: résultats le 26/2Fred Olsen Energy: retard livraison de nouvelles plateformes met le cours sous pression; opportunité d'achat, d'où le renforcement de la positionSchlumberger: résultat supérieur aux prévisions Or & métauxAnfield Nickel: perspectives pour le nickel se sont amélioréesLumina Copper: projet comparable mais de moindre ampleur (Augusta Resources) fait l'objet d'une offre par Hudbay MineralsAgricultureCF Industries: résultats supérieurs aux prévisions Deere&Company: solides résultats trimestriels mais l'action n'est pas encore redécouverteNutreco: investit 15 millions EUR dans son expansion en Asie (Vietnam) Syngenta: profiter du faible cours pour renforcer la positionTessenderlo: cours se redresse; attendons chiffres annuels le 26/2 Vieillissement de la populationEssilor: chiffres annuels 2013 le 27/2Novo Nordisk: cours en hausse; position allégéeSanofi: renversement de tendance dans les résultats; le marché espérait de meilleures prévisions de bénéficeThromboGenics: spéculations de reprise soutiennent le cours Tubize (fin): directeur d'UCB (Doliveux) quittera le groupe en 2015; position dans Tubize légèrement allégée