Ce schéma n'est interrompu que lorsqu'une nouvelle est publiée, car ceci demeure positif. Par exemple la semaine dernière, avec le début du suivi de l'action par ING, avec un objectif de cours de 73 EUR. Et plus tôt cette semaine, nous avons appris que l'organisme britannique National Institute for Health and Care Excellence, en abrégé NICE, s'est exprimé en des termes positifs par rappor...

Ce schéma n'est interrompu que lorsqu'une nouvelle est publiée, car ceci demeure positif. Par exemple la semaine dernière, avec le début du suivi de l'action par ING, avec un objectif de cours de 73 EUR. Et plus tôt cette semaine, nous avons appris que l'organisme britannique National Institute for Health and Care Excellence, en abrégé NICE, s'est exprimé en des termes positifs par rapport à Jetrea et conseille actuellement le médicament pour remboursement avec un prix maximum de 2500 livres (GBP), conformément au prix fixé par Alcon. NICE étant réputé très critique, cette nouvelle est particulièrement positive. Un argument de moins, du reste, pour les shorters. La réaction de cours fut en tout cas positive. Nous pensons que l'actualité positive finira tôt ou tard par faire mordre la poussière aux shorters. C'est pourquoi nous maintenons notre conseil à "digne d'achat" (rating 1C). L'absence d'actualité (positive) dessert également le cours de Lumina Copper. Ces derniers mois, les matières premières ont perdu beaucoup de leur intérêt aux yeux des investisseurs ; les détenteurs de parts dans des fonds de matières premières désinvestissent et font liquider ces fonds en positif. Ce qui pèse évidemment sur le cours de Lumina Copper, en raison notamment de la liquidité limitée. On semble oublier qu'il y a seulement deux mois, une étude économique indépendante a attribué une valeur de 45 CAD par action au projet Taca Taca. Taca Taca est le plus important projet d'exploration de cuivre au monde actuellement en vente. Hélas, il est situé en Argentine. Dans le contexte actuel, (difficultés en Argentine et moindre appétence pour les matières premières), les négociations avec de grands groupes miniers prennent évidemment un certain temps. Nous croyons toujours à une issue positive (vente) de ce dossier et exploitons encore le mouvement de vente pour renforcer notre position. Nous plaçons dès lors une nouvelle limite d'achat (rating 1C).