Il est évident que nous sommes à présent en phase de correction. Cela dit, cela ne signifie pas encore évidemment qu'un grand plongeon nous attende. Il n'est absolument pas dans l'intérêt de la Fed de laisser les marchés financiers se dégrader davantage. C'est pourquoi nous prévoyons que Ben Bernanke mettra tout en oeuvre, ce mercredi, pour apaiser le sentiment de marché, ce qui pourrait donner lieu à un rallye de soulagement. Dans le cadre d'une gestion active du portefeuille, nous allons donc réduire la couverture, qui se comp...

Il est évident que nous sommes à présent en phase de correction. Cela dit, cela ne signifie pas encore évidemment qu'un grand plongeon nous attende. Il n'est absolument pas dans l'intérêt de la Fed de laisser les marchés financiers se dégrader davantage. C'est pourquoi nous prévoyons que Ben Bernanke mettra tout en oeuvre, ce mercredi, pour apaiser le sentiment de marché, ce qui pourrait donner lieu à un rallye de soulagement. Dans le cadre d'une gestion active du portefeuille, nous allons donc réduire la couverture, qui se compose actuellement des trackers Lyxor ETF Bear DJ Eurostoxx50, Lyxor ETF Short CAC40, Proshares Short QQQ et Proshares Short S&P500. Mais d'abord, nous voulons être assurés que les commentaires de Bernanke feront leur effet. Car dans le cas contraire, des niveaux de soutien importants seront dépassés et on risque un repli important. Nous agirons donc vendredi.Nous sommes par ailleurs curieux de savoir si de nouveaux sommets pourront encore être facilement atteints en Bourse. L'allègement de la protection sera dès lors certainement temporaire. Même réflexion pour la sélection d'actions restées en retrait. Nous souhaiterions tirer profit d'un léger rebond, que nous espérons sensible. Après la vente d'Asian Citrus et précédemment Deere&Company, il ne reste qu'une seule valeur sous le thème Agriculture. Depuis le détachement du coupon, nous voyons de plus en plus Tessenderlo Group comme un candidat à l'achat. L'action peut être classée dans plusieurs thèmes différents mais nous préférons la ranger dans l'Agriculture car c'est là que son potentiel est le plus important et que ces activités à elles seules représentent l'ensemble de la valeur boursière actuelle. Le "nouveau" groupe transformé (depuis la vente des activités PVC/chlore-alkali, notamment), reposera d'abord sur les deux "perles" du groupe : Tessenderlo Kerley (engrais spécialisés provenant des déchets de raffineries) et Gélatine/Akiolis (traitement de déchets animaux et végétaux). Deux activités qui peuvent être liées au secteur agricole. Pour les résultats, Tessenderlo Kerley et la division Gélatine/Akiolis sont cruciales. L'an dernier, elles ont totalisé 44% du chiffre d'affaires du groupe et presque la totalité du cash-flow opérationnel (REBITDA) du groupe. La transformation du groupe s'étend sur plusieurs années et coûte bien plus d'argent qu'espéré. Mais la plus grande partie de l'opération est révolue. L'action est largement en retrait par rapport au marché. Nous pensons que le marché va commencer à anticiper la finalisation de cette transformation. C'est pourquoi nous plaçons d'ores et déjà une limite d'achat pour notre portefeuille (rating 1C).