Nous sommes parvenus à prendre en portefeuille Syngenta. La combinaison de la croissance de la population mondiale, de la stagnation des surfaces cultivables, du changement des habitudes alimentaires dans les pays émergents - avec un accent plus prononcé sur la viande et le poisson - ainsi que l'urbanisation croissante, sont autant d'arguments en faveur du groupe pour le long terme.
...

Nous sommes parvenus à prendre en portefeuille Syngenta. La combinaison de la croissance de la population mondiale, de la stagnation des surfaces cultivables, du changement des habitudes alimentaires dans les pays émergents - avec un accent plus prononcé sur la viande et le poisson - ainsi que l'urbanisation croissante, sont autant d'arguments en faveur du groupe pour le long terme.La semaine dernière, nous avions pu annoncer que notre ordre d'achat sur l'acteur mondial des spiritueux, Pernod-Ricard, avait été exécuté. Nous avons ramassé l'action à un niveau proche de son cours le plus bas des douze derniers mois. Mais depuis lors, le cours a connu un nouveau plus bas, car son concurrent Remy Cointreau a lancé un solide avertissement sur bénéfice pour l'exercice en cours. Non seulement la demande reste faible en Europe, mais les activités en Chine, surtout, sont décevantes. Les campagnes de l'Etat pour éviter les fêtes et cadeaux extravagants ont pesé sur la demande des variétés coûteuses de cognac, principalement. Les importateurs ont ainsi dû faire face à un stock élevé d'invendus, ce qui n'a pas seulement impacté les volumes, mais aussi les marges. Entre notre ordre d'achat et l'achat effectif, Pernod-Ricard avait lui-même annoncé que la croissance du bénéfice ralentissait, la croissance de la Chine étant plate. Pour l'exercice 2013-2014 (clos le 30/6), le groupe table sur une augmentation du cash-flow opérationnel (EBITDA) de 4 à 5%, le plus faible pourcentage depuis l'exercice 2009/2010. Les deux groupes ont cependant confirmé les perspectives encourageantes à long terme, l'argument de base étant qu'à mesure que le revenu s'accroît, la consommation de boissons alcoolisées (produits de luxe) augmente et cette croissance est la plus sensible parmi la classe intermédiaire émergente. Nous maintenons dès lors la position dans le portefeuille (rating 1B). Le cours de Yum! Brands a pris de la hauteur peu après notre intégration en portefeuille. Yum! Brands est une entité scindée de PepsiCo et regroupe trois chaînes de restaurant dans le secteur du fast food. Tout d'abord, la chaîne Kentucky Fried Chicken (KFC), l'enseigne Pizza Hut et surtout la chaîne populaire aux Etats-Unis de Taco Bell. KFC est un récit de croissance spectaculaire en Chine, qui recensait l'an dernier 4260 restaurants, contre "seulement" 548 en 2001. Au total, le groupe a 6.000 points de vente dans 850 villes chinoises, et son objectif de long terme est d'ouvrir 20.000 restaurants. A présent, le groupe espère afficher en Inde la même croissance que celle de la Chine. Plusieurs recommandations récentes de grandes maisons, qui ont heureusement eu lieu après la nôtre, ont soutenu le cours. Chaque fois, le constat est identique : les problèmes en Chine (notamment la grippe aviaire) sont temporaires et non structurels. A 21 fois le bénéfice attendu pour 2014 et 11 fois le rapport valeur d'entreprise (EV)/cash-flow opérationnel (EBITDA) pour 2014, Yum! Brands n'est plus bon marché à court terme. C'est pourquoi nous abaissons (temporairement ?) notre conseil à "achat sur repli" (rating 2B). Intentions d'achat et de venteThème Consommation de la classe moyenne des pays émergentsAlstom: résultats semestriels accueillis favorablement Bolloré: creux lié au trading update digéré; Vincent Bolloré de plus en plus à l'avant-plan chez VivendiBoskalis: crée joint-venture pour l'installation de câbles offshore avec VolkerWesselsCasino: le groupe de distribution français est parvenu à convaincre les marchés avec son chiffre d'affaires pour le 3etrimestreMichelin: euro vigoureux affecte les résultatsPernod-Ricard: avertissement sur bénéfice de son concurrent Remy Cointreau a pesé sur le cours (lire par ailleurs)Standard Chartered: déclaration intermédiaire le 3/12Volkswagen pref.: l'amélioration de la rentabilité a soutenu le cours en réaction aux résultats du 3etrimestre Yum! Brands: conseils d'achat par plusieurs maisons de Bourse ont porté le cours à un nouveau sommet (abaissement de conseil).Thème Energies alternatives Areva: inversement de tendance du prix de l'uranium; consensus des analystes fait état d'une hausse de cours de 20 à 25% en 2014Fred Olsen Energy: report du lancement de Bolette Dolphin est digéré plus difficilement que prévuSchlumberger: chiffres à nouveau supérieurs aux attentesThème Or & métaux Anfield Nickel: négociations sur la vente du projet Mayaniquel toujours en cours (lire par ailleurs)Lumina Copper: négociations liées au projet Taca Taca bientôt reprisesThème AgricultureCF Industries: a vendu une partie de l'activité Phosphates à MosaicDeere&Company: chiffres supérieurs aux prévisions pour le 4e trimestre; perspectives supérieures aux estimationsNutreco: nouveau-venu ; nous misons sur la croissance de l'aquacultureTessenderlo: avons exploité cours historiquement faible pour renforcer positionThème Vieillissement de la populationNovo Nordisk: nouveau-venu; nous misons sur une pandémie du diabète Sanofi: données positives liées à l'étude de phase III pour sarilumab, médicament potentiel contre les rhumatismesThromboGenics: partenaire Alcon/Novartis a démarré les ventes au Canada; le fondateur Desiré Collen a remporté le Scrip Lifetime Achievement AwardTubize (fin): UCB n'est pas en vente selon le porte-parole de l'actionnaire de référence Tubize à la demande de Bloomberg; cours d'UCB pas encore assez haut ?