Le 22 septembre dernier, la direction de Suedzucker (en allemand, Südzucker avec l'umlaut) a surpris agréablement les marchés en relevant les prévisions pour l'exercice actuel 2015-2016 (clôture le 29/2) après les avoir systématiquement abaissées ces dernières années. À l'occasion de la publication des chiffres relatifs au 3e trimestre (août - novembre 2015), le plus grand pr...

Le 22 septembre dernier, la direction de Suedzucker (en allemand, Südzucker avec l'umlaut) a surpris agréablement les marchés en relevant les prévisions pour l'exercice actuel 2015-2016 (clôture le 29/2) après les avoir systématiquement abaissées ces dernières années. À l'occasion de la publication des chiffres relatifs au 3e trimestre (août - novembre 2015), le plus grand producteur de sucre d'Europe a pu confirmer l'amélioration de la situation et les prévisions revues à la hausse. La direction de l'entreprise a répété sa prévision d'un bénéfice opérationnel (EBIT) dans la fourchette de 200 à 240 millions EUR (contre 181 millions EUR pour l'exercice 2014-2015) pour un chiffre d'affaires compris entre 6,3 et 6,5 milliards EUR (contre 6,8 milliards EUR pour l'exercice 2014-2015). Au trimestre écoulé, le chiffre d'affaires s'est replié de 7,6% (de 1,75 à 1,62 milliard EUR), mais l'EBIT a plus que doublé (+137%; de 27 à 64 millions EUR). Sur neuf mois (de 2015 à 2016), le chiffre d'affaires a baissé de 5,4% (de 5,23 à 4,95 milliards EUR), mais l'EBIT s'est hissé de 13,6%, à 198 millions EUR (contre 174 millions EUR). Le repli du résultat dans le segment du sucre (EBIT de 44 millions à -39 millions EUR) est largement compensé par le revirement chez Crop Energies, l'un des plus grands acteurs d'Europe dans le bio-éthanol (EBIT de -6 à 63 millions EUR) et spécialités, notamment numéro 1 en Europe de la pizza surgelée (EBIT de 82 à 127 millions EUR). La réaction de marché fut négative. L'action s'échange encore sous sa valeur comptable (0,9 fois) et à une demi-fois le chiffre d'affaires attendu. Normalement, Suedzucker est un investissement qui doit s'envisager sur plusieurs années. El Nino peut contribuer à une nouvelle hausse du prix du sucre sur le marché mondial, ce qui confère à Suedzucker un potentiel de turn-around pour les douze prochains mois (rating 1B).