La Réserve fédérale n'a assurément pas apaisé les tensions qui étreignent depuis quelque temps les marchés boursiers occidentaux. Une augmentation des taux aurait pu calmer les esprits, au contraire.
...

La Réserve fédérale n'a assurément pas apaisé les tensions qui étreignent depuis quelque temps les marchés boursiers occidentaux. Une augmentation des taux aurait pu calmer les esprits, au contraire.Sous l'effet combiné des incertitudes dominantes au niveau international et de l'augmentation de capital imminente de Solvay, son titre a pris une grosse raclée, pour atteindre son niveau le plus faible de l'année. Nous allons donc nous adonner à la pêche de fond et prendre une première position, que nous pourrions compléter lors de l'augmentation de capital.Un autre élément est que la confiance totale dans les banques centrales s'érode. Les critiques à l'encontre de la Fed s'intensifient, ce qui accroît la probabilité que l'or/les mines d'or soient en train de finaliser leur processus de sortie de plancher. Nous allons prendre position pour le long terme mais de manière très progressive. En replaçant d'abord une limite d'achat sur Market Vector Goldminers. A court terme en effet, des fluctuations considérables sont encore nécessaires.Barco: bon marché mais malaiméAu cours des premiers mois de l'année, la valeur de portefeuille Barco a finalement percé le niveau de 60 EUR grâce à la publication de résultats supérieurs aux prévisions. Il s'est avéré cependant que cette percée n'était pas définitive. Les problèmes rencontrés par la Chine ont ramené le cours de Barco au point de départ de l'année et à un niveau de cours déjà touché au cours des dernières années. Le chiffre d'affaires (CA) des six premiers mois a atteint 506,2 millions EUR, ce qui représente une augmentation de 16,6% par rapport au 1er semestre 2014 (+14,6% sur les trois premiers mois). Barco a modifié le traitement comptable des frais de recherche & développement (R&D). Le cash-flow opérationnel ajusté (EBITDA) a totalisé 40,5 millions EUR. C'est aussi nettement mieux que les 22,3 millions EUR du 1er semestre de l'an dernier. Cela signifie que la marge d'EBITDA s'est accrue de 290 points de base (2,9%), à 8%. Le bénéfice opérationnel (EBIT) s'est hissé à 7,5 millions EUR et le bénéfice net a même atteint 51,7 millions EUR, mais de ce chiffre, 46,3 millions EUR sont des éléments uniques (finalisation vente de la division Défense). Au 30 juin, le carnet de commandes totalisait 333,2 millions EUR ou 31,1 millions EUR de plus qu'au début de cette année. Ces éléments sont tous positifs, mais le marché craint que le repli de la Chine nuise également au CA du groupe technologique flamand. Du point de vue de l'investisseur, force est de constater cependant que l'action est très bon marché, à 1,1 fois la valeur comptable, à peine 5,5 fois le rapport entre la valeur d'entreprise (EV) et l'EBITDA, et à un rendement de dividende attendu de plus de 3% brut. Sans compter la trésorerie solide : 187,7 millions EUR fin juin à 735 millions EUR de capitalisation boursière. La très faible valorisation n'a visiblement retenu l'attention que de l'actionnaire de référence Van de Wiele (Charles Beauduin), qui a racheté l'an dernier sa participation à Gimv afin de porter sa participation à plus de 13%. Dans l'attente du trading update du 3etrimestre (21/10), nous nous en tenons à notre " fair value " de 68 EUR par action. Apparemment, les investisseurs souhaitent également plus de dynamisme dans la politique d'acquisitions. Jusqu'ici, le groupe n'a payé que 18,5 millions USD pour l'achat d'Advan, un producteur d'écrans LCD de premier plan. Conseil inchangé : digne d'achat (rating 1B). Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsAdidas: résultats en ligne avec les attentes Barco: actionnaire de référence Van de Wiele a relevé sa participation à plus de 13%, lire ci-dessus (*) CMB: Saverco (Marc Saverys) lance une offre sous conditions de 16,2 EUR par action; position réduite de moitié (*) Cosan: position renforcéeDSM: nouvelles mesures de réduction des coûts de 125 à 150 millions EURLafargeHolcim: entend racheter pour 1,75 milliard EUR d'obligations Volkswagen: la filiale Seat va investir jusque 3,3 milliards EUR jusqu'en 2019 EnergieGanger Rolf: résultats Q2 affectés par les dépréciations de valeur chez Fred Olsen EnergyPeabody Energy: procède à une division des actions (1 nouvelle pour 15 existantes) au 30/9 PNE Wind: chiffres Q2 supérieurs aux prévisions; attendons nouveau conseil d'administrationUranium Participation: le Japon a finalement rouvert le premier réacteur nucléaire Velcan: bons chiffres semestriels; cours encore inférieur à la trésorerie (*)Or & métaux ArcelorMittal: chiffres Q2 honorables; position renforcéeFirst Quantum Minerals: cours demeure sous pression; relèvement position Umicore: ambitieux objectifs à l'horizon 2020; limite d'achat (*) Vale: position complétéeAgricultureAsian Citrus: résultats annuels le 25/9, perte lourde attendue (*) Potash Corp.: baisse du bénéfice au Q2; révision à la baisse des prévisions de bénéfice 2015 Suedzucker: prix du sucre particulièrement bas Syngenta: rebond de cours après annonce du rachat d'actions pour 2 milliards USD Tessenderlo: prévisions prudentes pour 2e semestre mettent cours sous pression temporairementVieillissement de la populationAblynx: va continuer de développer caplacizumab seul; résultats 1H en ligneBone Therapeutics: résultats semestriels le 22/9 (*)Fagron: a repris ABC Chemicals; le CEO van Jeveren revoit à la baisse la croissance annuelle autonome de 10 à 8%GlaxoSmithKline: a vendu un médicament expérimental contre la sclérose en plaques à NovartisMDxHealth: réalise acquisition d'un concurrent aux Pays-Bas pour 8 millions EUR; remboursement ConfirmMDx par le Tufts Health Plan aux USA (update)Vertex Pharmaceuticals: chiffres Q2 supérieurs aux prévisions(*) = update