Depuis la semaine dernière, le nom de Silver Wheaton a disparu des listes de cotation. La société a été rebaptisée Wheaton Precious Metals, comme elle l'avait annoncé en début d'année. Le nouveau nom reflète mieux la réalité microéconomique de l'entreprise, car ces dernières années, la contribution de l'argent à son chiffre d'affaires (CA) total a baissé à 46%. Ces deux derniers trimestres, les ventes d'or ont représenté 54% du CA. Le changement de nom s'accompagne également d'un nouveau ticker : WPM (au lieu de SLW).
...

Depuis la semaine dernière, le nom de Silver Wheaton a disparu des listes de cotation. La société a été rebaptisée Wheaton Precious Metals, comme elle l'avait annoncé en début d'année. Le nouveau nom reflète mieux la réalité microéconomique de l'entreprise, car ces dernières années, la contribution de l'argent à son chiffre d'affaires (CA) total a baissé à 46%. Ces deux derniers trimestres, les ventes d'or ont représenté 54% du CA. Le changement de nom s'accompagne également d'un nouveau ticker : WPM (au lieu de SLW). Sur le plan opérationnel, le début du nouvel exercice ne s'est pas bien passé pour WPM. C'est lié à plusieurs problèmes survenus dans des mines avec lesquelles WPM a un contrat de livraison. La production a baissé sur une base annuelle de 14%, à 6,5 millions d'onces troy. Dans la mine San Dimas au Mexique, les activités ont été interrompues pendant deux mois en raison d'un conflit social. Le travail y a repris le 18 avril, mais l'impact sur les chiffres du premier trimestre fut substantiel. San Dimas a produit à peine 600.000 onces troy d'argent, un tiers de moins qu'il y a un an. Cela dit, WPM a maintenu les prévisions de production de 4 millions d'onces troy pour San Dimas sur l'ensemble de l'année 2017. La mine Antamina au Pérou, exploitée par Glencore, a connu l'an dernier une production record. Cette année, elle note une baisse de sa production de 28% au premier trimestre.Au premier trimestre, WPM a vendu seulement 5,2 millions onces troy d'argent, ou 31% de moins qu'un an plus tôt. Le prix de vente réalisé s'est accru sur une base annuelle de près d'un cinquième, à 17,45 dollars. La production et les ventes d'or se sont toutefois révélées nettement plus élevées du fait de la prolongation de plusieurs accords de livraison. La production d'or (84.900 onces troy) a augmenté de 37% sur une base annuelle, et le groupe a vendu aussi 35% d'or en plus (88.400 onces troy). Au niveau du groupe, le CA s'est inscrit en hausse de 5,6% sur une base annuelle, à tout juste un peu moins de 198 millions de dollars, 16 millions de dollars de moins que le consensus. Le bénéfice de 14 centimes de dollar par action était cependant conforme. WPM réitère les prévisions de production pour l'ensemble de l'exercice à 28 millions d'onces troy d'argent et 340.000 onces troy d'or. À la fin du premier trimestre, le groupe avait près de 125 millions de dollars en caisse et une dette de 1,19 milliard de dollars. Le dividende trimestriel s'est hissé de 6 à 7 centimes de dollar par action et est payable le 6 juin. Par voie de conséquence, le rendement augmente à 1,4%. Le versement représente un cinquième du cash-flow opérationnel moyen des quatre derniers trimestres. Un programme de rachat d'actions propres est également en cours. Nous n'avons toujours rien appris de plus concernant le litige pendant avec les autorités fiscales canadiennes. Nous ne saurons qu'au second semestre s'il se règle à l'amiable. La société prévoit une très faible croissance des volumes, sinon nulle, pour les prochaines années. L'action reste cependant intéressante pour miser sur une hausse des prix de l'or et de l'argent. Un investissement dans WPM comporte un risque plus faible que celui inhérent aux produits dérivés sur les métaux précieux. Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : dollar (USD)Marché : NYSECapit. boursière : 9,4 milliards USDC/B 2016 : 35C/B attendu 2017 : 33Perf. cours sur 12 mois : +15 %Perf. cours depuis le 01/01 : +11 %Rendement du dividende : 1,3 %