Notre limite d'achat sur ArcelorMittal est maintenue jusqu'à nouvel ordre. La tendance à court terme semble plutôt baissière, en raison notamment du nouveau plancher atteint par le prix du minerai de fer. Les actions des entreprises de matières premières ont presque toutes reflué ces dernières semaines, conséquence notamment du renforcement du dollar. L'arbitrage de Lumina Copper pour First Quantum Minerals a été réalisé partiellement de manière volontaire parce que nous tenions compte de la possibilité que le cours connaisse une plus forte baisse encore. C'est ce qui est d'ailleurs en train de se produire. Nous attendons donc que le titre sorte du plancher pour compléter notre position (rating 1B).
...

Notre limite d'achat sur ArcelorMittal est maintenue jusqu'à nouvel ordre. La tendance à court terme semble plutôt baissière, en raison notamment du nouveau plancher atteint par le prix du minerai de fer. Les actions des entreprises de matières premières ont presque toutes reflué ces dernières semaines, conséquence notamment du renforcement du dollar. L'arbitrage de Lumina Copper pour First Quantum Minerals a été réalisé partiellement de manière volontaire parce que nous tenions compte de la possibilité que le cours connaisse une plus forte baisse encore. C'est ce qui est d'ailleurs en train de se produire. Nous attendons donc que le titre sorte du plancher pour compléter notre position (rating 1B). Pour connaître les résultats semestriels de SABMiller, il faudra encore attendre jusqu'au 13 novembre. A la mi-octobre, nous recevrons cependant un trading update. Les chiffres annuels 2013-2014 (clos le 31/3) avaient en tout cas été accueillis avec enthousiasme en juin dernier. Malgré les turbulences sur les marchés émergents, SABMiller a annoncé qu'il avait poursuivi la croissance de son chiffre d'affaires (2% de croissance de volumes et 3% d'augmentation du CA). En début d'année, la crise des pays émergents battait cependant son plein, ce qui explique que le marché ait été impressionné par la hausse de l'EBIT de 1,2%, à 6,45 milliards USD. A taux de change constants, la hausse ressort même à 7%. En début de semaine, le marché a appris que SABMiller avait récemment approché Heineken. Pour l'heure, les membres de la famille Heineken ont cependant clairement indiqué qu'ils tenaient à leur indépendance, et ont donc repoussé les avances du grand brasseur.A l'exercice écoulé, le groupe originaire d'Afrique du Sud (SAB = South African Breweries), coté à Londres et Johannesburg, a brassé 242 millions d'hectolitres de bière, contre 355 millions pour AB InBev. L'un des éléments-clés de cette croissance fut la fusion avec Miller en 2002, qui a procuré au nouveau groupe l'ampleur suffisante pour se lancer pleinement dans la consolidation du secteur au niveau mondial en tant que prédateur et non en tant que proie potentielle. La faible notoriété du groupe dans nos contrées est liée à deux éléments. Tout d'abord, le fait que, bien qu'il soit présent sur les six continents, le groupe n'occupe pas une position dominante en Europe occidentale et la stratégie du groupe se concentre surtout sur les marques locales (au total plus de 200 marques en portefeuille). Snow, Tyskie, Timisoreana, CBL et autres Aguila's ne vous disent probablement rien, et pourtant ce sont les bières les plus vendues en Chine, Pologne, Roumanie, Afrique du Sud et Colombie, respectivement. Au total, SABMiller a en portefeuille la bière la plus vendue dans onze pays, et dans six pays, le groupe est même propriétaire de la bière numéro deux. La force d'attraction principale du groupe réside dans sa présence affirmée dans les pays émergents. Tout d'abord l'Amérique latine (32% de contribution au bénéfice du groupe) avec 17 brasseries, 15 usines d'embouteillage et les première et deuxième places en Colombie, au Pérou et en Equateur. Le groupe occupe aussi, historiquement, une position enviable en Afrique (31% du bénéfice du groupe; 19% sur la seule Afrique du Sud) avec 45 brasseries, 23 usines d'embouteillage et en Afrique du Sud, les trois bières les plus vendeuses, les numéros un et deux en Tanzanie et le numéro un en Ouganda et au Mozambique. L'Asie s'adjuge par ailleurs 13% du bénéfice du groupe, avec 20 brasseries et 2 usines d'embouteillage, et une position cruciale de numéro un sur le marché chinois. Ce solide ancrage en Afrique et en Asie, par exemple, pourrait également être un argument justifiant une acquisition. Evidemment, il est possible que SABMiller se lance à nouveau sur la voie des acquisitions pour rendre la tâche plus difficile à AB InBev. Nous avons été très chanceux dans notre timing d'achat (proche du plancher annuel), ce qui nous permet aujourd'hui d'afficher une confortable plus-value sur notre position. Malgré cela, nous conservons l'action en portefeuille jusqu'à nouvel ordre (rating 2A). Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsAdidas: abaisse marge d'EBIT 2014 de 8,5 - 9% à 6,5 - 7%; complément position en cas de sortie de plancher Barco: nouveau-venu en portefeuille; attendons nouvelles autour de la vente de 'Defense&Aerospace'Bolloré: résultats semestriels conformes aux estimations (lire par ailleurs)Coca-Cola: prend une participation de 16,7% dans Monster BeverageCosan: cours évolue manifestement au gré des sondages électoraux (présidentielles au Brésil)Henkel: relèvement de conseil à " digne d'achat "Inditex: scission en 5; chiffres le 17/9LVMH: va partager la participation de 23% dans Hermès entre les actionnairesSABMiller: rumeurs d'acquisition et de fusion toujours plus vivesStandard Chartered: accord à l'amiable (300 millions USD aux USA)Volkswagen pref.: valorisation très intéressanteYum! Brands: à nouveau digne d'achat EnergieCGG: cours en hausse, grâce notamment à l'annonce de plusieurs ordresFred Olsen Energy: pas encore de redressement de coursRoyal Dutch Shell: chiffres trimestriels supérieurs aux prévisionsUranium Participation: cours se redresseOr & métaux First Quantum Minerals: remplaçant de Lumina Copper; croissance solide dans le cuivreVale: cours sous pression car baisse ultérieure du prix du minerai de ferAgricultureAsian Citrus: trading update estime dégâts aux plantations par le typhon Rammasun à 36 millions RMB; chiffres annuels définitifs le 26 septembre Deere&Company: prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice abaisséesNutreco: chiffres 2e trimestre supérieurs au consensus; nous y reviendronsSyngenta: chiffres accueillis négativementTessenderlo: résultats surprennent agréablement; augmentation de capital imminenteVieillissement de la populationEssilor: très bons résultats semestriels soutiennent le cours Novo Nordisk: cours atteint record après approbation Saxenda (traitement de l'obésité) sur le marché américain Sanofi: cours enfin en hausse ThromboGenics: Jetrea désormais également approuvé en Corée du Sud Tubize (fin): UCB a obtenu l'approbation pour sa monothérapie Vimpat; décote de Tubize s'est accrue au-delà de 40%