Les marchés obligataires, surtout, anticipent ce revirement, ce qui mène à un mouvement relativement rapide vers la "normalisation" du taux long. Le taux américain à dix ans a progressé en quatre mois de 1,60 à 2,90%, soit une augmentation de 80%. Ce qu'on dit moins, c'est que le taux allemand à dix ans suit une orientation haussière : de 1,15 à 1,90% sur la même période (+65%).
...