Comme nous le pensions et l'espérions, Potash Corporation a mis un terme à l'offre de reprise de son concurrent allemand K+S. Cette offre était incontestablement la cause de l'évolution plutôt faiblarde du cours du spécialiste canadien des engrais ces derniers mois. Lorsque la nouvelle a été annoncée lundi dernier, l'action de K+S s'est effritée et Potash a pu amorcer...

Comme nous le pensions et l'espérions, Potash Corporation a mis un terme à l'offre de reprise de son concurrent allemand K+S. Cette offre était incontestablement la cause de l'évolution plutôt faiblarde du cours du spécialiste canadien des engrais ces derniers mois. Lorsque la nouvelle a été annoncée lundi dernier, l'action de K+S s'est effritée et Potash a pu amorcer un rebond. Potash a offert 7,85 millions EUR ou 40,75 EUR par action K+S. L'intérêt pour une reprise était surtout inspiré par le projet Legacy, la première mine de potassium située dans la province canadienne de Saskatchewan en plus de 40 ans. Les Allemands ont investi plus de 2 milliards EUR dans cette mine, et la première production est attendue au 2e semestre de l'an prochain. A partir de 2017, la production annuelle devrait totaliser 2 millions de tonnes. La direction de K+S a déjà indiqué que l'offre en espèces était (bien) trop faible. Potash pointe à présent du doigt l'évolution moins favorable des cours des matières premières pour justifier la suspension de l'offre. Récemment, son concurrent Mosaic a dû abaisser ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice. Les revenus des agriculteurs sont sous pression et ceci pèse manifestement sur la demande d'engrais à base de potasse. Pour autant, le groupe ne perd pas espoir pour 2016 et les années suivantes. Un nouvel avertissement a été lancé par la World Metereological Organisation : l'actuel phénomène El Nino pourrait être l'un des plus dévastateurs depuis 1950 en Amérique latine, et on peut donc s'attendre à de violentes tempêtes. Le phénomène météorologique qui survient tous les 2 à 9 ans provoque la sècheresse en Asie et des pluies torrentielles et tempêtes en Amérique latine. C'est pourquoi nous envisageons de renforcer nos positions dans le secteur agricole et dans Potash Corp (rating 1B).