Le cours de la société allemande spécialisée dans l'énergie éolienne PNE Wind Group a été affecté, ces derniers mois, par des conflits internes, conséquence de l'acquisition, en 2013, de WKN, la société allemande d'énergie éolienne de l'ancien propriétaire Volker Friedrichsen. Friedrichsen avait reçu un siège au conseil d'administration mais fin 2014 dé...

Le cours de la société allemande spécialisée dans l'énergie éolienne PNE Wind Group a été affecté, ces derniers mois, par des conflits internes, conséquence de l'acquisition, en 2013, de WKN, la société allemande d'énergie éolienne de l'ancien propriétaire Volker Friedrichsen. Friedrichsen avait reçu un siège au conseil d'administration mais fin 2014 déjà, PNE avait déjà introduit une plainte pour survalorisation des actifs WKN lors de la vente. Friedrichsen a renforcé sa position dans PNE et est parvenu à reporter l'assemblée générale annuelle du 16 juin, à laquelle aurait probablement été votée une motion en vue de l'exclure du conseil d'administration. Pour sortir de l'impasse, le CEO Martin Billhardt et l'ensemble du conseil d'administration ont démissionné l'été dernier. Vendredi dernier, le 23 octobre, de nouveaux administrateurs ont été désignés lors d'une nouvelle assemblée. Et le cours a repris de la hauteur. Non seulement grâce au retour au calme mais également à la décision de verser un dividende de 0,04 EUR brut par action sur l'exercice 2014. L'ancienne direction avait en effet supprimé, au printemps dernier, le dividende prévu. Cette décision a donc été annulée sur la base des résultats 2014 supérieurs aux prévisions, mais également sur la base de la vente de la participation complète de 90% dans la filiale britannique PNE Wind UK pour 103 millions de livres sterling (GBP), soit après conversion 141,3 millions EUR. PNE a déjà reçu 40 millions GBP en juin. Le solde de 63 millions GBP suivra par tranche au cours de la période comprise entre 2016 et 2020, au fur et à mesure de la réalisation des projets. L'accent est à nouveau placé sur les éléments positifs, ce qui nous réjouit. Le conseil est inchangé (" digne d'achat "; rating 1B).