La messe est dite chez Syngenta. Si l'an dernier les Suisses avaient refusé l'offre pourtant alléchante (47 milliards USD ou 470 francs suisses par action) de leur concurrent américain Monsanto, depuis le départ forcé de leur CEO Mike Mack, un accord a finalement été signé. China National Chemical Corp., mieux connu chez nous sous le nom Che...

La messe est dite chez Syngenta. Si l'an dernier les Suisses avaient refusé l'offre pourtant alléchante (47 milliards USD ou 470 francs suisses par action) de leur concurrent américain Monsanto, depuis le départ forcé de leur CEO Mike Mack, un accord a finalement été signé. China National Chemical Corp., mieux connu chez nous sous le nom ChemChina, numéro sept mondial des moyens de protection des plantes (parts de marché mondiales de 5% contre 19% pour Syngenta et 8% pour Monsanto), a atteint l'accord avec le conseil d'administration de Syngenta au sujet d'une offre amicale en liquide de 465 USD par action (plus de 43 milliards USD), soit près de 475 CHF par action. Si la transaction est bouclée, un dividende " spécial " de 5 CHF par action viendra s'y ajouter, portant la valeur totale à 480 CHF par action. Les deux parties espèrent que la transaction sera finalisée avant la fin de cette année. C'est la plus grande transaction de l'histoire par une société (étatique) chinoise. Le bénéfice net de 1,34 milliard USD pour 2015 est resté inférieur aux attentes mais compte moins désormais. Le cours a naturellement bien réagi à l'annonce de l'offre mais demeure plus de 10% sous la valeur totale de la transaction. Nous sommes bien sûr ravis de cette annonce. Nous avons eu la chance de renforcer notre position de 5 actions en octobre, au lendemain de l'échec de l'offre de Monsanto. Nous pouvons à présent les revendre en réalisant une plus-value de quelque 40%. Il est toujours possible que des problèmes surgissent pendant le processus. Nous abaissons donc notre avis à " conserver " (rating 2A), dans l'attente de la suite et de l'approbation par les autorités de la concurrence et des actionnaires.