Comme nous l'annoncions la semaine dernière dans cette même rubrique, nous allons exploiter pleinement ce redressement pour évaluer systématiquement le portefeuille et en extraire les maillons faibles.
...

Comme nous l'annoncions la semaine dernière dans cette même rubrique, nous allons exploiter pleinement ce redressement pour évaluer systématiquement le portefeuille et en extraire les maillons faibles.Le maillon le plus faible de notre portefeuille est Peabody Energy (lire également en rubrique Actions américaines). La baisse nettement plus sensible que prévu de tous les prix de l'énergie a affaibli à tel point la position financière du groupe que nous doutons de son potentiel de redressement désormais. D'où l'ordre de vente.L'augmentation de capital d'ArcelorMittal nous reste en travers de la gorge également. Comme indiqué la semaine dernière, le titre est donc sur la liste des valeurs que nous souhaitons vendre. Nous procéderons de manière progressive en plaçant des limites de vente graduelles. Une forte hausse de cours semble exclue à court terme vu l'augmentation de capital annoncée. En 2017 et/ou ultérieurement, le géant de l'acier recèlera probablement à nouveau du potentiel. Pour l'heure, la pression de la surcapacité chinoise dans le métal est trop importante.Les chiffres annuels de Tessenderlo Groupont permis la redécouverte de l'action, plus spécifiquement grâce au très bon 4e trimestre (augmentation du chiffre d'affaires de 17,7%). Tessenderlo Group confirme ainsi qu'il est un candidat parfait au turn-around. Ses résultats opérationnels se sont en effet nettement améliorés. L'an dernier, son chiffre d'affaires comparable a progressé de 13,5%, à 1,59 milliard EUR. Le cash-flow opérationnel récurrent (hors éléments exceptionnels ou REBITDA) s'est accru d'un confortable 34,2%, à 180,4 millions EUR, ce qui représente une augmentation de la marge de REBITDA de 9,4 à 11,3%. Le bénéfice opérationnel récurrent comparable ou REBIT) a progressé de 58,6%, à 104,4 millions EUR. Le résultat net s'est hissé de 55%, à 81,9 millions EUR. Notons cependant la dominance de la division agricole au sein du groupe (surtout filiale engrais Tessenderlo Kerley), particulièrement au niveau du résultat. Elle représente 41% du chiffre d'affaires, mais surtout pas moins de 77% du REBITDA et 110% du REBIT du fait des chiffres de la division Bio-valorisation (gélatine et Akiolis), qui a accusé une perte plus lourde cette année (-29,9 millions EUR de REBIT) qu'en 2014. Malgré les chiffres supérieurs aux prévisions et les perspectives encourageantes pour cette année (croissance du REBITDA de 15 à 20%), aucun dividende ne sera versé pour 2015. Pour l'heure, il n'y a pas de nouvelle proposition de fusion visant la formation d'un groupe industriel belge unique, Picanol Tessenderlo Group. Le CEO et l'actionnaire de référence Luc Tack planchent sur une nouvelle proposition afin de convaincre plusieurs actionnaires mécontents de Tessenderlo. Nous continuons de pensons qu'à des conditions plus favorables, la formation d'un unique groupe industriel est une bonne chose pour les actionnaires de Tessenderlo. Tessenderlo Group est et reste dès lors une valeur de base pour notre portefeuille dans la perspective des prochaines années. Jusqu'à l'annonce des nouvelles conditions de fusion au moins, l'action reste donc digne d'achat (rating 1B). Consommation de la classe moyenne des pays émergentsBarco: chiffres annuels 2015 supérieurs aux prévisions mais perspectives moins bonnes Itau Unibanco Holding: chiffres annuels étaient supérieurs aux prévisions Solvay: cours sous pression en raison d'abaissements de conseils ; action chimique européenne la moins chère ; chiffres annuels le 25 février ÉnergiePeabody Energy: limite de vente ; résultats inférieurs aux prévisions, lire également en rubrique Actions américaines (*) PNE Wind: litige avec l'actionnaire Volker Friedrichsen est enterré (*)Uranium Participation:décote de quelque 20% par rapport à la valeur intrinsèqueVelcan: a reçu autorisation environnementale pour le projet Meureubo 2 en Indonésie Or & métauxArcelorMittal: souhaite renforcer son capital de 3 milliards USD ; abaissement de conseil et limite de vente graduelle (*)Franco-Nevada: a conclu une transaction de streaming avec Glencore pour 500 millions USD ; dilution de 10% cependantMarket Vectors Gold Miners ETF: lesmines d'or excellent depuis le début de l'année grâce au revirement du cours de l'or (*) Rio Tinto: commentaires chiffres annuels ; lire en rubrique Actions européennes (*) Umicore: résultats annuels accueillis favorablement ; relèvement de dividendeAgriculturePotash Corp.: chiffres Q4 inférieurs aux prévisions ; position encore renforcée ; cours se redresse enfinSipef: chiffres annuels 2015 ne contiennent aucune surprise ; lire en rubrique Actions belges (*) Suedzucker: résultats Q3 de l'exercice 2015-2016 démontrent que l'amélioration est insuffisante Syngenta: offre amicale ChemChinaTessenderlo: forte hausse de cours en réaction aux chiffres 2015 solides ; lire ci-dessus (*) Vieillissement de la populationAblynx: New England Journal of Medicine publie les résultats de phase II d'Ablynx avec Caplacizumab, médicament potentiel contre la PTT, maladie rare; chiffres annuels le 25/2 (*) Bone Therapeutics: business update, nous y reviendrons (*) Fagron: augmentation de capital de 220 millions EUR GlaxoSmithKline: chiffres supérieurs aux prévisionsMDxHealth: chiffres annuels 2015 en ligne ; prévoit 30 à 50% de croissance cette année ; nous y reviendrons (*) Vertex Pharmaceuticals: chiffres Q4 supérieurs aux prévisions ; cours baisse dans le sillage du secteur biotech américain ; nous restons patients.(*) : mise à jour