La semaine dernière, le groupe de fusion LafargeHolcim a publié ses premiers chiffres trimestriels depuis la fusion. Ceux-ci ont été accueillis très positivement : le cours a connu son rebond le plus sensible depuis le printemps 2014, lorsque les projets de fusion avaient été annoncés. Et pourtant, il faut être honnête : les résultats trimestriels ne sont pas exceptionnels. Le chiffre d'affaires (CA) du 3etrimestre s'est replié de 8,7% (7,825 milliards de francs suisses, CHF) par rapport au chiffre commun de Lafarge et Holcim pour la période comprise entre juillet et septembre l'an dernier. Si l'on tient compte des désinvestissements, le recul du CA se limite à 1,1%. Le cash-flow opérationnel récurrent (hors éléments exceptionnels - REBITDA) a reculé de 16,1% au 3etrimestre (-8,9% sur base comparable). La situation bien moins favorable en Chine et au Brésil, combinée à la faiblesse persistante du marché français de la construction, pèse sur les chiffres actuellement.
...