Les dernières évolutions dans la saga grecque demeurent inquiétantes et contradictoires. Aucun accord n'a (encore) été atteint, l'échéance se rapproche et la nervosité augmente. Jusqu'à nouvel ordre, nous réitérons cependant notre conviction que la correction printanière est saine mais temporaire, et que l'Europe (et peut-être d'autres marchés) connaîtront de nouveaux sommets plus tard dans l'année.
...

Les dernières évolutions dans la saga grecque demeurent inquiétantes et contradictoires. Aucun accord n'a (encore) été atteint, l'échéance se rapproche et la nervosité augmente. Jusqu'à nouvel ordre, nous réitérons cependant notre conviction que la correction printanière est saine mais temporaire, et que l'Europe (et peut-être d'autres marchés) connaîtront de nouveaux sommets plus tard dans l'année.LafargeHolcim: fusion en juilletAprès approbation par l'assemblée générale extraordinaire de mai et par l'organe de contrôle de la Bourse française (Autorité des Marchés Financiers, AMF), l'offre formelle de Holcim sur Lafarge a démarré le 1erjuin et s'étendra jusqu'au 3 juillet inclus (25 jours de Bourse). Le processus de fusion qui aura finalement pris plus d'une année, non sans heurts, connaît donc une fin heureuse. Dans la mesure où il s'agit des numéros un et deux mondiaux de l'industrie cimentière, les autorités de la concurrence ont eu du pain sur la planche. Ceci dit, l'opération est constructive et s'est déroulée sans problème majeur. En revanche, la situation avec le partenaire de fusion fut plus difficile. Il y a quelque temps encore, les Suisses refusaient que le directeur (CEO) de Lafarge Bruno Lafont devienne le CEO du projet de fusion LafargeHolcim. Qui plus est, ils souhaitaient d'autres rapports d'échange en raison de la moins bonne performance de Lafarge par rapport à Holcim l'an dernier. Pour sauver le projet de fusion, les Français ont dû mettre de l'eau dans leur vin, et la fusion de pairs initiale (1 pour 1) a été adaptée, à 0,9 action Holcim par action Lafarge. Eric Olsen a été du reste nommé CEO de LafargeHolcim au lieu de Bruno Lafont, qui devient, aux côtés de Wolfgang Reitzle (CEO de Holcim), coprésident du conseil d'administration de la nouvelle entité. Le feu vert à l'opération implique que nos 50 actions Lafarge seront transformées en 45 actions Holcim. La fusion de LafargeHolcim sera donc scellée en juillet. La position étant limitée et le projet de fusion nous semblant prometteur, nous allons peut-être envisager un renforcement de la position (rating 1B). Peabody Energy: renforcementCe n'est évidemment pas un hasard si le thème de l'énergie a le poids le moins lourd au sein de notre portefeuille pour le moment. La chute des cours pétroliers met également sous pression les prix d'autres formes d'énergie. Cependant, il semblerait que le prix du pétrole ait atteint son plus bas et que les valorisations dans le secteur énergétique demeurent particulièrement faibles.C'est en tout cas assurément le cas de Peabody Energy. Le plus grand producteur de charbon d'Amérique du Nord capitalise à peine la valeur de ses terrains. Bien que le risque soit réel, nous ne prévoyons pas d'augmentation de capital. Un redressement du prix du gaz naturel aux USA s'annonce par ailleurs, ce qui améliorera la position concurrentielle du charbon. C'est pourquoi nous renforçons notre position. Attention ! Titre réservé à l'investisseur plus actif et conscient du risque (rating 1C). Remarque: l'indice de référence pour la comparaison de performance se compose de l'indice BEL20 (1/3), de l'Eurostoxx50 (1/3) et du MSCI World index en USD (1/3)Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsAdidas: très bons chiffres Q1 Barco: trading update très satisfaisant Bolloré: participation dans Vivendi renforcée à 14,5%; très bons chiffres Q1 CMB: résultats Q1 très décevants; avons renforcé notre positionCosan: chiffres Q1 raisonnables; position est renforcée (*) DSM: rumeurs persistantes font état d'une offre du groupe allemand EvonikLafarge: offre de fusion Holcim s'étend jusqu'au 3/7 (lire ci-dessus) SABMiller: chiffres annuels supérieurs aux prévisions EnergieGanger Rolf: très bons chiffres au terme du premier trimestrePeabody Energy: nouveau-venu en portefeuille; position renforcée (lire ci-dessus) PNE Wind: suppression dividende pèse sur le coursUranium Participation: sous-valorisation historiquement élevée; redressement de cours attenduVelcan: chiffres annuels supérieurs aux prévisions; attendons nouvelles évolutions en Inde (*)Or & métauxArcelorMittal: prévisions décevantes pour 2015 First Quantum Minerals: augmentation de capital finalisée; cours profite de la succession par Sanford Bernstein Market Vectors Gold Miners ETF: prix de l'or se stabilise autour de 1200 USD dans l'attente d'actions de la Fed (lire la Stratégie)Silver Wheaton: résultats légèrement inférieurs aux prévisions Umicore: très bons résultats Q1 Vale: prix plancher du minerai de fer; nouveau repli de cours; position renforcée Agriculture Asian Citrus: redressement de cours sensible et inattendu (lire en page 6) Potash Corp.: nouveau-venu en portefeuille Suedzucker: réaction de cours positive aux chiffres annuels 2014-2015 Syngenta: selon le New York Times, Monsanto en reste à son offre de 449 CHF par action (*) Tessenderlo: a mandaté plusieurs grandes banques pour l'émission d'une obligation publique (*) Wilmar International: chiffres annuels supérieurs aux prévisions; cours se redresse finalementVieillissement de la populationBone Therapeutics: pas de nouvelle intéressante en marge des chiffres annuels 2014; trésorerie suffisante pour 3 annéesFagron: ING a extrait l'action de sa liste de favorisGlaxoSmithKline: nouvelles décevantes en marge des résultats Q1MDxHealth: forte croissance au Q1, préoccupations par rapport à la trésorerieTubize (fin): en Inde, des candidats à l'achat auraient manifesté leur intérêt pour la filiale générique d'UCB Vertex Pharmaceuticals: panel de conseils de la FDA a voté à 12 contre 1 en faveur de l'approbation de la thérapie combinée contre la mucoviscidose(*) = update