La semaine dernière, nous avons déjà exploité plusieurs opportunités et réaménagé ainsi notre portefeuille. Nous continuons sur cette voie !
...

La semaine dernière, nous avons déjà exploité plusieurs opportunités et réaménagé ainsi notre portefeuille. Nous continuons sur cette voie !Tout d'abord, nous observons de près Volkswagen, dans lequel nous souhaitons renforcer notre position à présent que la tempête boursière s'est calmée. Ensuite, nous envisageons d'autres prises de position dans des valeurs appelées à se redresser. Velcan, notamment, est revenu au niveau qu'il occupait avant les bonnes nouvelles en provenance d'Inde. L'Inde, ce n'est pas la Chine...Fagron : réaction excessiveA présent que la poussière est retombée après la publication de résultats semestriels décevants, nous souhaitons nous concentrer sur Fagron. Les acquisitions sont quelque peu reportées et aux Etats-Unis, la situation est clairement moins bonne depuis la modification des modalités de remboursement. Cela dit, cette situation vaut aussi pour les concurrents, et ailleurs dans le monde, les activités évoluent toujours très bien. Qui plus est, nous sommes actuellement à un cours nettement plus bas que celui auquel le CEO Ger Van Jeveren avait racheté. Il faudra encore un peu de temps, mais nous pensons que le niveau de cours actuel est une opportunité.En outre, nous souhaitons, après l'arbitrage Silver Wheaton - Pan American Silver, faire place à Sipef en portefeuille en vendant notre participation dans Wilmar International. C'est un nom bien de chez nous, qui a été mis sous pression pendant quelque temps et mérite à présent d'être mieux suivi. A court terme cependant, il ne faudra pas en attendre des miracles.Tessenderlo : perspectives prudentesPas grand-chose à dire des résultats semestriels de Tessenderlo Group. Et pourtant, le cours a perdu environ 10% de sa valeur. La prudence de la direction par rapport au second semestre est parfaitement compréhensible, compte tenu des prix bas de presque toutes les matières premières agricoles. Les revenus des agriculteurs sont sous pression et ceux-ci investissent donc moins, notamment dans les outils agricoles, mais aussi dans les engrais, dans une moindre mesure. Tessenderlo Group recèle un potentiel certain. Sa dette financière nette a été allégée de 199 à 65,3 millions EUR. A la mi-juillet, 250 millions EUR supplémentaires ont été levés par l'émission de deux séries d'obligations (192 millions EUR sur 7 ans jusqu'en 2022, assortis d'un coupon de 2,875%, et 58 millions EUR sur 10 ans, jusqu'en 2025, avec un coupon de 3,375%). Les résultats opérationnels se sont déjà grandement améliorés. Le chiffre d'affaires comparable a progressé de 14,2%, à 850,1 millions EUR. Le cash-flow opérationnel récurrent comparable (REBITDA; hors éléments exceptionnels) s'est hissé de 23,2%, à 102,8 millions EUR, ce qui sous-tend une hausse de la marge de REBITDA de 10,7 à 12,1%. Le résultat d'exploitation récurrent (REBIT) a augmenté de 30,4%, à 66,6 millions EUR. Le résultat net a progressé de 60%, à 40,4 millions EUR. N'oublions pas que la division Biovalorisation par exemple (traitement des déchets et gélatine) est toujours en pleine crise, avec une contribution négative au REBITDA et au REBIT. Tessenderlo repose donc jusqu'à nouvel ordre sur un pilier, l'agriculture. Mais son CEO Luc Tack poursuit la modernisation de ses structures et sait qu'une longue route l'attend encore. Il continue de racheter des titres massivement. Même après la publication des chiffres semestriels. Selon les statistiques les plus récentes, Picanol détient 31,8% des actions et Tack a, via Symphony Mills, près de 3% de toutes les actions Tessenderlo. La réaction de cours est, selon nous, excessive; Tessenderlo Group est toujours considéré comme une valeur de base pour les prochaines années au sein du portefeuille (rating 2B). Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsAdidas: résultats en ligne avec les attentes Barco: bons chiffres au 1er semestre; position renforcéeCMB: chiffres en ligne Cosan: position renforcée; redressement de cours attendu (*) DSM: nouvelles mesures de réduction des coûts de 125 à 150 millions EUR LafargeHolcim: position renforcée; redressement de coursVolkswagen: nouveau-venu en portefeuille; position renforcée (*) EnergieGanger Rolf: résultats Q2 affectés par les dépréciations de valeur chez Fred Olsen Energy Peabody Energy: couverture par shorters donne lieu à un rebond de cours PNE Wind: chiffres Q2 supérieurs aux prévisions; attendons nouveau conseil d'administration (*)Uranium Participation: le Japon a finalement rouvert le premier réacteur nucléaireVelcan: a obtenu l'approbation techno-économique pour le projet Heo en Inde; position complétée (*)Or & métaux ArcelorMittal: chiffres Q2 honorables; position renforcée (*)First Quantum Minerals: renforcement position ; rebond de cours (*) Silver Wheaton: position en vente car litige avec le fisc (*) Umicore: chiffres semestriels supérieurs aux prévisions; léger relèvement prévisionsVale: position renforcée; rebond de cours (*) AgricultureAsian Citrus: changement au niveau de l'actionnariat; position actuel CEO a été renforcée Potash Corp.: baisse du bénéfice au Q2; abaissement prévisions de bénéfice 2015 Suedzucker: prix du sucre particulièrement basSyngenta: Monsanto ne poursuit pas l'offre; baisse de cours compréhensible (*) Tessenderlo: prévisions prudentes pour 2e semestre mettent cours sous pression temporairement (*) Wilmar International: position en vente; échange avec Sipef (*) Vieillissement de la populationAblynx: va continuer de développer caplacizumab seul; résultats 1H en ligne; nous y reviendrons (*)Bone Therapeutics: enfin des résultats cliniques positifsFagron: CEO Van Jeveren a encore racheté des actions; position renforcéeGlaxoSmithKline: a vendu à Novartis un médicament expérimental contre la sclérose en plaques MDxHealth: sanctionné pour chiffre d'affaires moins bon au Q2Vertex Pharmaceuticals: chiffres Q2 supérieurs aux prévisions; lire par ailleurs (*) (*) = update