Il faut y ajouter l'actualité défavorable en provenance de Chine, plus particulièrement l'imminence d'une pénurie de crédits. Heureusement, les déclarations rassurantes de la Banque centrale chinoise et les indicateurs macroéconomiques américains solides ont permis aux marchés de se reprendre ces derniers jours et ont tempéré la ...

Il faut y ajouter l'actualité défavorable en provenance de Chine, plus particulièrement l'imminence d'une pénurie de crédits. Heureusement, les déclarations rassurantes de la Banque centrale chinoise et les indicateurs macroéconomiques américains solides ont permis aux marchés de se reprendre ces derniers jours et ont tempéré la nervosité ambiante. Plusieurs niveaux de soutien à court terme ont dès lors cédé mais les niveaux de soutien plus cruciaux à moyen terme n'ont pas encore été menacés. Nous suivrons la situation de près au cours des prochains jours, afin de savoir si le redressement des 48 dernières heures implique ou non que la correction est déjà terminée. En cas de confirmation, nous réduirons - dans le cadre d'une gestion active de notre portefeuille - notre couverture, qui se compose actuellement des trackers Lyxor ETF Bear DJ Eurostoxx50, Lyxor ETF Short CAC40, Proshares Short QQQ et Proshares Short S&P500. Nous devons tenter de tirer profit de la volatilité accrue découlant de la plus grande incertitude par rapport à la politique monétaire américaine.Nous avons bien entendu aussi l'intention d'exploiter la correction sensible pour ramasser des valeurs de qualité à des prix intéressants, proches de leur plancher des derniers mois. Un premier exemple est la limite d'achat sur Schlumberger, que nous vous avons présenté dans la rubrique Flash de mardi (lire en page 8). Il y a quelques mois, le cours de Bourse de ce géant des services pétroliers affichait encore 82 USD. Aujourd'hui, nous sommes environ 10 USD plus bas, ce que nous considérons comme un point d'entrée idéal pour miser sur le potentiel futur du gaz de schiste.