Il y a une semaine et demi, nous avons abaissé notre conseil sur LVMH à "conserver" (rating 2A). En précisant que notre fair value de 146 EUR avait été approchée. A 21 fois le bénéfice escompté pour 2014 et 10,5 fois le rapport entre la valeur d'entreprise (EV) et le cash-flow opérationnel (EBITDA), sur bas...

Il y a une semaine et demi, nous avons abaissé notre conseil sur LVMH à "conserver" (rating 2A). En précisant que notre fair value de 146 EUR avait été approchée. A 21 fois le bénéfice escompté pour 2014 et 10,5 fois le rapport entre la valeur d'entreprise (EV) et le cash-flow opérationnel (EBITDA), sur base fondamentale, nous voyons un motif en faveur de la suppression du portefeuille. Par ailleurs, il existe une raison pratique. Après le versement de 1,25 EUR brut par action au titre de dividende intérimaire (ex-coupon le 2/12), une "sortie" de Hermès International suivra au 17 décembre. Par 41 actions, les actionnaires de LVMH recevront deux actions Hermès. Ce qui pose de nombreux problèmes pratiques : nous avons seulement 30 actions et nous voyons donc attribuer un très petit poste d'une seule action Hermès, risquons de devoir payer 25% de précompte mobilier au fisc belge, etc. D'où notre décision de prendre congé de l'action LVMH avec tout de même 15% de plus-value. Nous plaçons un ordre de vente.Faibles limites d'achatDans le secteur des matières premières, les fluctuations de cours restent importantes. Le pessimisme du marché semble excessif. C'est pourquoi nous renforçons nos positions en attendant 2015. Umicore est un nouveau-venu et Silver Wheaton suivra probablement rapidement. Les cours de First Quantum Minerals et de Vale sont récemment revenus d'un mouvement de redressement, ce qui suppose que nous ayons à nouveau des chances de renforcer notre position à des limites de cours historiquement faibles.