Après avoir connu près de six mois de consolidation, les Bourses européennes atteignent à présent des sommets inexplorés depuis sept ans. Naturellement, il faut que cette hausse soit peu à peu digérée, mais ensuite, nous pensons que les marchés pourraient connaître une nouvelle ascension. La Grèce comme les autres dossiers sensibles nous ramèneront peut-être de temps à autre à une réalité plus dure, mais ces corrections intermédiaires seront toujours, de notre point de vue, autant d'opportunités d'achat à saisir.
...

Après avoir connu près de six mois de consolidation, les Bourses européennes atteignent à présent des sommets inexplorés depuis sept ans. Naturellement, il faut que cette hausse soit peu à peu digérée, mais ensuite, nous pensons que les marchés pourraient connaître une nouvelle ascension. La Grèce comme les autres dossiers sensibles nous ramèneront peut-être de temps à autre à une réalité plus dure, mais ces corrections intermédiaires seront toujours, de notre point de vue, autant d'opportunités d'achat à saisir. Si le proverbe boursier "So goes January, so goes the Year" est applicable à cette nouvelle année 2015, nous pourrions nous attendre effectivement à ce que les Bourses européennes surperforment (largement) les américaines. Wall Street est en difficulté car les résultats des entreprises sont cette fois plus décevants qu'agréablement surprenants. Nous ne pouvons que répéter que l'accent doit être placé sur l'Europe. Et les achats incluront également des valeurs cycliques, qui plus est très en retrait et mûres pour un mouvement de rattrapage.Ces dernières semaines, nous avons placé l'accent sur les métaux précieux. Sévèrement sanctionnés en 2013, extraits de leur plancher l'an dernier, ils sont prêts à surperformer à nouveau la moyenne du marché cette année. L'énergie et les métaux de base sont probablement en plein processus (long !) de sortie de leur plancher. Petrobras : un dossier arduIl a fallu attendre plusieurs mois de plus pour les obtenir, et ils sont incomplets : les chiffres trimestriels du 3etrimestre de Petrobras. En outre, pour éviter d'autres problèmes, en l'occurrence notamment la rupture des convenants avec les banques, le groupe a publié la semaine dernière des résultats trimestriels temporaires, non examinés par les organes de contrôle. Ces chiffres sont donc incomplets dans la mesure où les dégâts consécutifs à la fraude commise depuis de longues années par les salariés n'ont pas pu être chiffrés. Il est dès lors compréhensible que la Bourse ait réagi à ces chiffres de manière négative.Il n'y a en effet aucune unanimité, parmi le Conseil d'administration, sur la manière dont ces dépréciations doivent être réalisées. Le fait que le groupe souhaite exploiter les informations des auditions constitue une manière d'évitement pratique pour couvrir ces désaccords. Or, ces auditions concernent des pratiques ayant cours de longue date, des pots-de-vin en échange de l'octroi de contrats. SBM Offshore aurait un lien avec cette affaire. Les chiffres n'étaient évidemment pas extraordinaires, compte tenu de l'évolution du prix du pétrole. Malgré une hausse de 6% de la production journalière moyenne à 2,746 millions de barils (2,522 millions de barils au 3etrimestre 2013), le cash-flow opérationnel a reculé de 10%, de 13,09 à 11,73 milliards de reals brésiliens (BRL) par rapport au même trimestre un an plus tôt. Le bénéfice net a reculé de 11%, de 3,395 à 3,087 milliards BRL, soit environ un milliard EUR après conversion. Compte tenu de la mauvaise réputation du Brésil, due à la réélection du président Roussef, aux scandales de corruption et à la sensible baisse des cours pétroliers, notre récent positionnement sur Petrobras repose essentiellement sur son potentiel de long terme. Les risques liés au lourd endettement et à l'immixtion politique ne doivent pas être négligés. L'action recèle assurément un risque élevé. D'où le rating 1C, digne d'achat pour le long terme et pour l'investisseur conscient du risque mais aussi plus dynamique. Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsAdidas: 4e trimestre solide; action sortie du plancher et mûre pour un redressement ultérieurBarco: relèvement de l'objectif de cours à 65 EUR par Banque Degroof, mais abaissement de l'objectif à 54 EUR par KBC SecuritiesBolloré: action semble apathique Coca-Cola: limite de vente (lire par ailleurs); résultats trimestriels le 18/2 Cosan: négativisme autour du Brésil rend le cours très volatilDSM: ascension inattendue du CHF pèse sur le cours car production de vitamines en Suisse; chiffres annuels le 11/2ICBC: cours profite de la hausse des Bourses chinoisesSABMiller: nouvelles spéculations de reprise en réaction à un article dans le Daily Mail Solvay: mouvement de redressement amorcé; a vendu les activités froides à Daikin; chiffres annuels le 26/2Volkswagen pref.: a confirmé avoir atteint les objectifs 2014; chiffres annuels 12/3; cours se redresse EnergieCGG: hausse de cours sur rumeurs autour d'une acquisition de Fugro par Boskalis; abaissement de conseil Exane Fred Olsen Energy: cours se stabilise; chiffres trimestriels le 11/2 détermineront l'orientationPetrobras: chiffres incomplets accueillis défavorablement (lire par ailleurs) Uranium Participation: valeur intrinsèque au 31/12: 5,39 CAD Or & métauxArcelorMittal: abaissement de la note de solvabilité par Standard&Poor's; chiffres trimestriels le 13/2First Quantum Minerals: cours très volatil car chute du prix du cuivre et imposition plus lourde en ZambieMarket Vectors Gold Miners ETF: nouveau-venu en portefeuille; tracker sur les mines d'orSilver Wheaton: profite pleinement du redressement des métaux précieuxUmicore: redressement des métaux précieux soutient le cours; chiffres annuels le 6/2 Vale: intérêt pour la division Nickel de Mick Davis (ancien CEO Xstrata)AgricultureAsian Citrus: cours à nouveau sous pression car trading update défavorable après hausse de cours du début d'annéeSyngenta: repli de cours en ligne avec CHF; chiffres annuels le 4/2Tessenderlo: position renforcée car avons participé à l'augmentation de capitalWilmar International: géant asiatique de l'agriculture; chiffres annuels le18/2Vieillissement de la populationGlaxoSmithKline: chiffres annuels le 4/2Sanofi: chiffres annuels le 5/2ThromboGenics: ventes décevantes d'Alcon/Novartis pour Jetrea font baisser le coursTubize (fin): actualité positive soutient le cours d'UCB/Tubize