Au 1er trimestre du nouvel exercice, Deere&Co a enregistré un chiffre d'affaires (CA) record de 7,65 milliards USD (contre 7,42 milliards un an plus tôt, soit une progression de 3%) et un bénéfice de 681 millions USD (contre 650 millions USD ou +5%) ou 1,81 USD par action (contre 1,65 USD ou +10%). Le bénéfice par action publié est de 18% supérieur au consensus des analystes de 1,53 USD. Au trimestre écoulé, le géant a dépassé de 11% le consensus. La direction de l'entreprise maintient les prévisions de bénéfice antérieures de 3,3 milliards USD (8,6 USD par action), ce qui suppose un repli de 7% par rapport aux 3,54 milliards USD de bénéfice record pour l'exercice 2012-2013 (9,09 USD par action) mais reste supérieur à l'estimation moyenne plus pessimiste des analystes, de 3,13 milliards USD (-5%; 8,87 USD par action). Les ventes de machines agricoles sont restées solides, pour un total de 5,6 milliards USD (contre 5,5 milliards ou +2%), mais les ventes de la plus petite division d'outils de construction et agricoles furent plus sensibles (+4%). La direction peut donc se montrer plus optimiste que les analystes. Le pic (temporaire) de l'...

Au 1er trimestre du nouvel exercice, Deere&Co a enregistré un chiffre d'affaires (CA) record de 7,65 milliards USD (contre 7,42 milliards un an plus tôt, soit une progression de 3%) et un bénéfice de 681 millions USD (contre 650 millions USD ou +5%) ou 1,81 USD par action (contre 1,65 USD ou +10%). Le bénéfice par action publié est de 18% supérieur au consensus des analystes de 1,53 USD. Au trimestre écoulé, le géant a dépassé de 11% le consensus. La direction de l'entreprise maintient les prévisions de bénéfice antérieures de 3,3 milliards USD (8,6 USD par action), ce qui suppose un repli de 7% par rapport aux 3,54 milliards USD de bénéfice record pour l'exercice 2012-2013 (9,09 USD par action) mais reste supérieur à l'estimation moyenne plus pessimiste des analystes, de 3,13 milliards USD (-5%; 8,87 USD par action). Les ventes de machines agricoles sont restées solides, pour un total de 5,6 milliards USD (contre 5,5 milliards ou +2%), mais les ventes de la plus petite division d'outils de construction et agricoles furent plus sensibles (+4%). La direction peut donc se montrer plus optimiste que les analystes. Le pic (temporaire) de l'évolution du CA et du bénéfice est lié aux excellentes récoltes de maïs au cours de la saison écoulée, par lesquelles le prix du maïs ne s'élève plus qu'à la moitié du niveau qui prévalait il y a un an. Les revenus des agriculteurs américains risquent donc d'être inférieurs de 12%, sur cette saison, à celles de l'an dernier, ce qui pèse sur les investissements dans les outils agricoles. Deere&Co est l'une des actions les moins chères de l'indice S&P500, à plus forte raison compte tenu de sa position de leader mondial d'un secteur présentant des perspectives favorables à long terme. Le titre s'échange à moins de 10 fois le bénéfice attendu de l'entreprise pour l'année en cours et moins de 6 fois l'EV/EBITDA. Le marché demeure sceptique mais nous maintenons pour notre part le conseil d'achat (rating 1B) et conservons soigneusement l'action en portefeuille.Saison des résultats mouvementéeNous arrivons doucement à la moitié de la saison des résultats pour notre portefeuille modèle. Le bilan est positif pour l'instant, même s'il ne faut pas oublier que trois valeurs nous ont particulièrement déçu. Nous ne sommes plus convaincus par Alstom, c'est pourquoi nous l'avons sorti du portefeuille et l'avons remplacé par SABMiller. Syngenta et Fred Olsen Energy se sont révélés inférieurs aux prévisions. Chez le spécialiste des services pétroliers, la réaction de cours négative est surtout liée au retard (important) dans la livraison de deux nouvelles plateformes. Pour autant, ces revenus sont reportés et non annulés. C'est pourquoi nous avons accru la position d'un quart. Nous continuons également de croire au potentiel de Syngenta à long terme et nous plaçons donc une limite d'achat opportuniste de manière à accroître notre position. Nous réduisons en conséquence notre plus importante position du moment, Tubize. Le holding au-dessus d'UCB a en effet connu un brillant parcours ces derniers mois.Cette semaine, nous attendons encore les résultats de deux entreprises. Aujourd'hui (mardi 18/2), nous recevrons les chiffres du groupe de vente au détail français Casino. Nous attendons de savoir si les chiffres reprennent effectivement de la hauteur en France et de connaître l'évolution de la situation au Brésil et dans d'autres pays émergents après les moins bonnes nouvelles en provenance de ces pays publiées ces derniers mois. Le lendemain, nous recevrons les résultats de CF Industries dans un tout autre secteur. Le groupe devra évidemment confirmer son potentiel. Cette valeur pourrait être supprimée si de meilleures alternatives se présentent.Intentions d'achat et venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsBolloré: profite d'un conseil d'achat et de l'objectif de cours de 510 EUR de Kepler ChevreuxBoskalis: objectif de cours presque atteintCasino: chiffres 2013 publiés aujourd'hui (18/2)Intel: correction généralisée permet l'intégration en portefeuilleLVMH: résultats supérieurs aux prévisionsMichelin: 1/3 du CA est réalisé en Amérique du Nord; marché en plein essorSABMiller: important brasseur; nouveau-venu en portefeuilleStandard Chartered: changement au sein du management donne lieu à nouveau repliTelefonica: profite du rebond de la Bourse espagnole début 2014Volkswagen pref.: envisage un renforcement de la participation dans ScaniaYum! Brands: résultats supérieurs aux prévisions soutiennent le coursEnergies (renouvelables)Areva: espoir de bonne nouvelle provenant du Nigeria soutient le cours; allègement de positionFred Olsen Energy: retard livraison de nouvelles plateformes met le cours sous pression; opportunité d'achat, d'où le renforcement de la positionSchlumberger: résultat supérieur aux prévisionsOr & métauxAnfield Nickel: perspectives pour le nickel se sont amélioréesLumina Copper: chute du peso argentin très positif à plus long terme pour les entreprises d'exploration minièreAgricultureCF Industries: structure MLP de plus en plus concrète; résultats le 19/2Deere&Company: solides résultats trimestriels devraient contribuer à une redécouverte de l'action (lire par ailleurs)Nutreco: perspectives tempérées compriment le coursSyngenta: profitons du faible cours pour renforcer la position Tessenderlo: attendons les chiffres annuels du 26/2 Vieillissement de la populationEssilor: abaissement de la croissance du CA 2013 de 6 à 5,4%Novo Nordisk: cours en hausse; position allégéeSanofi: renversement de tendance dans les résultats; le marché espérait de meilleures prévisions de bénéficeThromboGenics: le risque de sortie du BEL20 comprime le coursTubize (fin): évolution de cours largement positive; nous allégeons légèrement la position