Cela semble plus vrai encore ces derniers jours : lorsqu'un choc agite les marchés financiers internationaux, les secousses se font ensuite sentir de manière répétée. Comme indiqué ces dernières semaines, cette nervosité offre des opportunités de racheter à bon compte. C'est en tout cas ce que nous avons l'intention de faire, pour notre portefeuille, au cours des prochaines semaines. La semaine dernière, nous avons déjà pu compléter nos positions dans Volkswagen, Velcan et Fagron. Chaque fois au plus faible niveau (ou à un niveau proche du plus bas) des derniers mois, voire plus bas encore. Chaque fois aussi à la plus faible valorisation depuis longtemps.
...