L'abaissement des projections de croissance de l'économie mondiale cette année par la Banque mondiale a provoqué une onde de choc sur les marchés des matières premières. First Quantum Minerals (producteur de cuivre pour trois quarts de son activité) fut la valeur de notre portefeuille la plus affectée par ce facteur. La sanction du cours est excessive pour le long terme, mais nous n'anticipons pas directement de redressement.
...

L'abaissement des projections de croissance de l'économie mondiale cette année par la Banque mondiale a provoqué une onde de choc sur les marchés des matières premières. First Quantum Minerals (producteur de cuivre pour trois quarts de son activité) fut la valeur de notre portefeuille la plus affectée par ce facteur. La sanction du cours est excessive pour le long terme, mais nous n'anticipons pas directement de redressement.En outre, le plafond de 1,20 franc suisse (CHF) pour 1 euro (EUR) a été relevé de manière inattendue par la banque centrale suisse. L'effet de cet événement est pour l'heure nul sur Syngenta (repli de cours en ligne avec la hausse du CHF face à l'EUR), mais négatif pour DSM (la production de vitamines en Suisse devient subitement plus coûteuse). Dans le prochain numéro, nous reviendrons sur ces valeurs, dès que nous en saurons plus sur le nouveau cours d'équilibre CHF/EUR. A conserver pour l'instant.Vale: vente de la division nickel ?L'abaissement des prévisions de croissance par la Banque mondiale a pesé sur de nombreuses valeurs actives dans les matières premières. Dans ce contexte, l'évolution récente de Vale n'est finalement pas trop mauvaise. D'abord parce que le prix du minerai de fer a récemment connu un léger redressement, même si celui-ci s'est interrompu brusquement la semaine dernière en raison précisément de l'annonce de la Banque mondiale. Et ensuite, parce que Vale suscite un certain intérêt. Il est actif avant tout dans le minerai de fer, mais c'est aussi le plus grand producteur de nickel au monde. Or Mick Davis planifie un come-back. Le CEO de Xstrata a fait de ce groupe le plus grand acteur de son secteur au niveau mondial, grâce à une quarantaine de fusions et acquisitions. Mais après l'acquisition par l'actionnaire de référence Glencore, Davis a dû échanger sa place. Par le biais de son véhicule d'investissement X2 Resources, il planifie donc son grand retour. Et dans ce cas, le Sud-Africain aurait un oeil sur la division Nickel de Vale, qui vaudrait entre 5 et 7 milliards USD. La semaine dernière, nous précisions que Vale voulait vendre pour quelque 10 milliards USD d'actifs. Il n'est donc pas impossible qu'une transaction ait lieu. Nous suivons le dossier (rating 1B). Uranium: patience...Comme toute entreprise cotée, Uranium Participation publie un rapport trimestriel, dont l'information la plus importante est la valeur intrinsèque au 30 novembre. Or celle-ci s'élève en l'occurrence à 5,96 CAD (dollars canadiens) par action, conséquence directe du redressement du prix de l'uranium (U308 prix spot) à 40 USD. Uranium Participation peut en fin de compte être considéré comme un tracker sur l'uranium physique, ce qui pour nous équivaut à un investissement de long terme. Entretemps, le prix de l'uranium est revenu vers 35 USD (moyenne entre le sommet de 44 et le plancher de 28 USD des derniers mois), de sorte qu'à la fin de l'an dernier, la VI s'élevait à 5,39 CAD. Nous avons acheté la position en uranium à un niveau proche du plancher (temporaire ?) des 5 dernières années et nous la gardons pour le long terme (rating 1B). L'énergie nucléaire continue de croître sur le long terme, mais le Japon demeure un point d'interrogation pour le court terme, et par rapport à la fin de la suroffre, les prévisions divergent.Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsAdidas: crainte de résultats faibles en Russie tempère le rebond de coursBarco: Charles Beauduin est le nouveau président du CA Bolloré: action scindée en 100 dans le cadre de l'offre sur HavasCoca-Cola: attendons les résultats trimestriels le 18/2 Cosan: négativisme autour du Brésil rend le cours très volatilDSM: ascension inattendue du CHF pèse sur le cours car production de vitamines en Suisse; chiffres annuels le 11/2ICBC: cours profite de la hausse des Bourses chinoisesSABMiller: valeur stable au sein du portefeuilleSolvay: nouveau-venu en portefeuille; chiffres annuels le 26/2Volkswagen pref.: chiffres semestriels légèrement inférieurs aux attentes ; cours se redresseEnergieCGG: cours se replie sensiblement après retrait de l'offre de Technip de 8,30 EUR par action Fred Olsen Energy: conseil d'achat avec objectif de cours à 100 NOK de Carnegie suffisant pour justifier hausse de cours de 20% le 7/1; résultats trimestriels le 11/2Petrobras: cours très volatil; résultats trimestriels le 31/1 Uranium Participation: valeur intrinsèque au 31/12: 5,39 CAD (lire par ailleurs)Or & métauxArcelorMittal: émission obligataire de 750 millions EUR; résultats trimestriels le 13/2First Quantum Minerals: plongeon du cours car chute du prix du cuivre en Zambie; prévoyons renforcement positionSilver Wheaton: métaux précieux se portent bien mieux que métaux de baseUmicore: nouveau-venu en portefeuille; chiffres annuels le 6/2 Vale: intérêt pour la division Nickel de Mick Davis (lire par ailleurs)AgricultureAsian Citrus: début d'année marqué par forte hausse de cours sans annonce particulièreSyngenta: repli de cours en ligne avec CHF; chiffres annuels le 4/2Tessenderlo: position renforcée car avons participé à l'augmentation de capitalWilmar International: géant asiatique de l'agriculture; chiffres annuels le18/2Vieillissement de la populationGlaxoSmithKline: chiffres annuels le 4/2Sanofi: chiffres annuels le 5/2 Thrombogenics: cours se redresse, grâce notamment à la désignation de Dominique Vanfleteren au poste de CFO Tubize (fin): UCB va collaborer avec Neuropore Therapies dans le cadre du traitement de la maladie de Parkinson