La société de portefeuille du flamboyant investisseur français Vincent Bolloré a vu le chiffre d'affaires des six premiers mois de l'exercice 2016 reculer de 7%, à 4,95milliards EUR (-5% en termes "organiques", soit hors acquisitions ou désinvestissements, et à cours de change constants). On notera que le repli est principalement imputable à la division dominante Transport...

La société de portefeuille du flamboyant investisseur français Vincent Bolloré a vu le chiffre d'affaires des six premiers mois de l'exercice 2016 reculer de 7%, à 4,95milliards EUR (-5% en termes "organiques", soit hors acquisitions ou désinvestissements, et à cours de change constants). On notera que le repli est principalement imputable à la division dominante Transport& logistique, où le chiffre d'affaires s'est replié de 8% (5% en termes organiques), à 2,72milliards EUR. Les résultats de Bolloré Logistics et Bolloré Africa Logistics (plus large réseau logistique d'Afrique) sont ainsi inférieurs aux attentes. Pour la première fois en une décennie, le bénéfice opérationnel (EBIT) de ces divisions risque de baisser (-12% sur les six premiers mois). Bolloré Energie (2edistributeur de combustibles ménagers en France) a vu son chiffre d'affaires baisser encore au premier semestre, cette fois de 18%, à 959millions EUR, du fait de la faiblesse des prix des carburants. Heureusement, la rentabilité s'est redressée, avec une hausse de l'EBIT de 41% (de 18 à 25millions EUR). Le pôle Communication et Médias (en première place, les participations dans Havas et Vivendi) a vu son chiffre d'affaires augmenter de 4% et son EBIT progresser de 13%, à 119millions EUR. La division Stockage d'électricité a certes vu son chiffre d'affaires progresser de 21%, mais reste (largement) déficitaire (EBIT de -77millions EUR). Au niveau du groupe, l'EBIT a dès lors baissé de 338 à 305millions EUR ou un repli de 10%. Tout comme l'an dernier, les actionnaires ont perçu un dividende intérimaire de 0,02EUR par action. Qui investit dans Bolloré mise avant tout sur le potentiel de croissance de l'Afrique. Le holding dispose du plus vaste réseau logistique d'Afrique et est propriétaire, notamment, de 17concessions portuaires. Nous maintenons notre conseil d'achat (rating 1B).