A un jour près, nous aurons dû attendre 6 semaines pour que notre ordre d'achat sur le spécialiste français des spiritueux Pernod-Ricard (rating 1B) soit exécuté. Nous achetons l'action à un niveau proche de son cours le plus bas des 12 derniers mois, l'argument principal étant qu'à mesure que le revenu des ménages augmente, la consommation de boissons "fortes" augmente à l'avenant. La croissance est la plus sensible dans la classe intermédiaire des pays émergents.
...

A un jour près, nous aurons dû attendre 6 semaines pour que notre ordre d'achat sur le spécialiste français des spiritueux Pernod-Ricard (rating 1B) soit exécuté. Nous achetons l'action à un niveau proche de son cours le plus bas des 12 derniers mois, l'argument principal étant qu'à mesure que le revenu des ménages augmente, la consommation de boissons "fortes" augmente à l'avenant. La croissance est la plus sensible dans la classe intermédiaire des pays émergents.Nous attendions avec grande impatience les résultats trimestriels de Deere&Company. Au dernier trimestre de l'exercice 2012-2013 (clos le 31/10), le groupe a une nouvelle fois dégagé un bénéfice record de 807 millions USD ou 2,11 USD par action, soit 21% de mieux que 1,75 USD par action réalisé au même trimestre l'an dernier et 11% de plus que le consensus de 1,90 USD. Pour l'ensemble de l'exercice, le bénéfice devrait donc atteindre 3,54 milliards USD ou 9,09 USD par action, ce qui est également supérieur aux estimations des analystes, qui se situaient à 8,87 USD par action. Les ventes d'outils agricoles sont revenues, comme les analystes l'avaient prévu, à 8,62 milliards USD (contre 9,05 milliards), mais la surprise positive est venue des ventes plus importantes de la plus petite division d'outils de construction et de jardin (redressement du marché immobilier américain). Nous attendions également de connaître les perspectives pour l'exercice 2013-2014 à peine entamé. A ce sujet, la direction se montre plus optimiste que les analystes, même si elle a déclaré tenir compte pour l'exercice courant d'une baisse du bénéfice en direction de 3,3 milliards USD (-7% et 8,6 USD par action). Mais le consensus des analystes, à 3,06 milliards USD, était nettement plus pessimiste (-13% et 7,98 USD par action). Le fait que le CA et le bénéfice enregistrent un pic (temporaire) est lié aux excellentes récoltes de maïs au cours de la saison dernière, qui ont fait baisser de moitié le prix du maïs par rapport à l'an dernier. Les revenus du secteur agricole américain risquent dès lors d'être de 12% inférieurs à cette saison par rapport à l'an dernier, ce qui freine les investissements dans les outils agricoles. Deere&Company est l'une des actions les moins chères de l'indice S&P500, certainement compte tenu de la position de leader de marché dans un secteur qui présente des perspectives favorables à long terme. L'action s'échange à moins de 10 fois le bénéfice attendu pour l'exercice en cours et moins de 6 fois le rapport EV/EBITDA. Nous réitérons donc bien sûr notre conseil "digne d'achat" (rating 1B) et conservons soigneusement la valeur en portefeuille. Les actionnaires d'Anfield Nickel, attendent toujours avec impatience de connaître l'issue du projet de vente du projet Mayaniquel au Guatémala. Les négociations avec un acheteur potentiel se sont intensifiées ces dernières semaines. Pour l'instant, nous ne savons toujours rien et donc, le cours n'en a pas profité. De plus, il faut tenir compte, en fin d'année en Amérique du Nord, du phénomène de "tax loss selling" (vente d'actions à perte pour pouvoir les déduire fiscalement). Notre patience a évidemment des limites mais pour l'heure, nous ne les avons pas encore atteintes. La transaction devrait en effet se faire (au moins) au double du cours (plancher) actuel (rating 1C), ce qui mérite d'attendre. Intentions d'achat et de venteThème Consommation de la classe moyenne des pays émergentsAlstom: résultats semestriels accueillis favorablementBolloré: IPO de sa filiale Blue Solutions (batteries électriques pour voitures électriques) fut un succès; trading update accueilli moins favorablement.Boskalis: crée joint-venture pour l'installation de câbles offshore avec VolkerWesselsCasino: le groupe de distribution français est parvenu à convaincre les marchés avec son CA pour le 3etrimestreMichelin: euro vigoureux affecte les résultatsPernod-Ricard: acteur mondial dans les spiritueux est nouveau venu dans notre portefeuilleStandard Chartered: prévoit 7 à 9% de croissance de ses revenus aux prochains exercicesVolkswagen pref.: amélioration de la rentabilité a soutenu le cours en réaction aux résultats du 3etrimestre Yum! Brands: conseils d'achat par plusieurs maisons de Bourse ont porté le cours à un nouveau sommetThème Energies alternatives Areva: nous tentons d'alléger la position d'un quartFred Olsen Energy: report du lancement de Bolette Dolphin semble bientôt digéréSchlumberger: chiffres à nouveau supérieurs aux attentesThème Or & métaux Anfield Nickel: négociations sur la vente du projet Mayaniquel toujours en cours (lire par ailleurs)Lumina Copper: négociations liées au projet Taca Taca-project bientôt reprisesLyxor Gold Bullion: prix de l'or se stabilise; tapering probablement reporté à 2014 Thème AgricultureCF Industries: a vendu une partie de l'activité Phosphates à MosaicDeere&Company: chiffres supérieurs aux prévisions pour le 4{+e} trimestre; perspectives supérieures aux estimations (lire par ailleurs)Nutreco: nouveau-venu; nous misons sur la croissance de l'aquacultureTessenderlo: exploitons cours historiquement faible pour renforcer position Thème Vieillissement de la populationNovo Nordisk: nouveau-venu ; nous misons sur une pandémie du diabète Sanofi: suspend l'étude clinique de phase II en raison de problèmes de sécurité liés à Fedratinib (médicament potentiel contre le cancer)ThromboGenics: partenaire Alcon/Novartis a démarré les ventes au Canada; le fondateur Desiré Collen a remporté le Scrip Lifetime Achievement Award -Tubize (fin): le directeur d'UCB Roch Deliveux a été élu "executive of the year" lors des Scrip Awards 2013