La combinaison de niveaux records sur Wall Street et le maintien du plancher de février en Europe, malgré les turbulences provoquées par le Brexit, nous convainquent qu'après un premier semestre difficile, les perspectives pour le reste de l'année sont plus enthousiasmantes pour les marchés boursiers occidentaux. C'est pourquoi nous allégeons le thème Protection du portefeuille et le laisserons probablement de côté pendant un certain temps. Ce qui nous offre une latitude supplémentaire pour le nouveau thème Valeurs de base/trackers, avec une première position dans un tracker japonais (lire notre Stratégie).
...

La combinaison de niveaux records sur Wall Street et le maintien du plancher de février en Europe, malgré les turbulences provoquées par le Brexit, nous convainquent qu'après un premier semestre difficile, les perspectives pour le reste de l'année sont plus enthousiasmantes pour les marchés boursiers occidentaux. C'est pourquoi nous allégeons le thème Protection du portefeuille et le laisserons probablement de côté pendant un certain temps. Ce qui nous offre une latitude supplémentaire pour le nouveau thème Valeurs de base/trackers, avec une première position dans un tracker japonais (lire notre Stratégie).Bien plus que de simples résultats semestriels pour Barco, il s'agit du dernier bal de chiffres d'Eric Van Zele, le CEO du spécialiste de la visualisation qui, le 1eroctobre, passera le relais à Jan De Witte (ex-manager de General Electric). De plus, avec An Desender, un nouveau directeur financier (CFO) succédera à Carl Peeters, qui quitte Barco après 29ans pour Greenyard Foods. Van Zele peut partir serein, car la rentabilité, surtout, s'est révélée largement supérieure aux prévisions au 1ersemestre. Les analystes tablaient sur un chiffre d'affaires moyen pour le premier semestre de 528,9millions EUR. Et Barco est parfaitement en ligne avec les attentes, avec un chiffre d'affaires de 529,2millions EUR. C'est aussi 4,5% de plus que sur les six premiers mois de 2015. Le cash-flow opérationnel (EBITDA), à 49,5millions EUR, dépasse nettement le consensus de 38,5millions EUR. Donc au lieu d'un repli de la marge d'EBITDA, tel que prévu par les analystes, de 8 à 7,3%, on note une augmentation de 9,3%. Le bénéfice opérationnel (EBIT) s'est hissé de 16,7 à 24,1millions EUR. La différence considérable entre l'EBITDA et l'EBIT est attribuable à un changement de méthode comptable, qui contraint provisoirement le groupe à enregistrer davantage d'amortissements sur la recherche. Le résultat net s'est élevé à 18,1millions EUR, mais il a été influencé par une plus-value unique de 7,7millions EUR sur la vente de l'ancien siège. Cependant, le bilan est positif sur toute la ligne, car le cours n'a pas oscillé. Au 30juin, le carnet de commandes totalisait 332,4millions EUR, un repli par rapport à la situation au 31mars (350,5millions EUR) et un statu quo depuis le 31décembre 2015 (333,2millions EUR). Le nombre de commandes (539,4millions EUR) est légèrement inférieur au consensus (548,5millions EUR). Notamment en raison du versement d'un dividende légèrement plus élevé, la trésorerie a légèrement baissé, à 193millions EUR. C'est tout de même encore 14,8EUR par action (24% de la capitalisation boursière totale). Il faudra cependant attendre l'arrivée de Jan De Witte pour prendre d'importantes décisions stratégiques: des acquisitions ciblées ou un versement aux actionnaires (dividende bien plus élevé ou rachat d'actions propres), ou une combinaison des deux? Les chiffres semestriels ont permis une percée du cours de l'action. L'action n'est pas encore chère, à 1,3fois sa valeur comptable, une fois environ le chiffre d'affaires et plus de six fois le rapport attendu entre la valeur d'entreprise et l'EBITDA pour cette année. Nous relevons notre fair value de 66 à 72EUR (rating 2B).Protection du portefeuilleLyxor ETF Eurostoxx50 Short: la protection des autres lignes (européennes) est allégée à présent que les perspectives des Bourses européennes se sont améliorées (*) Consommation de la classe moyenne des pays émergentsBarco: spécialiste de la technologie de projection avancée publie d'excellents résultats semestriels, lire par ailleurs (*)Bolloré: nouveau-venu en portefeuille; misons sur le potentiel de l'Afrique et le redressement de Vivendi (*) ÉnergieUranium Participation:évolution de cours décevante du fait du repli sensible de la valeur intrinsèque à 4,55 CAD par action au 30/6 résultant de la baisse du prix de l'uranium; cours intègre cependant une décote de plus de 10% par rapport à la valeur intrinsèqueVelcan: chiffres annuels 2015 satisfont largement aux attentes; la nouvelle du retard sur les projets SukaRame et Meureubo2 est cependant regrettable; attendons annonce relative à l'énergie solaire; position renforcée (*) Or & métauxFranco-Nevada: cours à un record historique du fait de la hausse du prix de l'or après le Brexit; résultats Q2 le 8/8 (*)iShares Silver Trust: tracker sur l'argent, qui a reculé bien plus largement que l'or ces dernières années; est au début d'un marché haussier; l'argent tire profit des incertitudes grandissantes liées au Brexit Silver Wheaton: résultats Q2 le 10/8 (0,10 versus 0,12 USD) SPDR Gold Shares: tracker aurifère; l'or à nouveau dans un marché haussier; la demande d'or a progressé à 1290 tonnes au premier trimestre, soutenue par les investisseurs, soit une hausse de pas moins de 21%; le résultat du référendum sur le Brexit a permis une nouvelle percée de l'or VanEck Vectors Gold Miners ETF: mines d'or excellent depuis le début de l'année grâce au revirement du cours de l'or; doublement de cours en 6 mois; nouveaux pics en raison du Brexit AgricultureAnglo-Eastern Plantations: nouveau-venu en portefeuille; groupe de plantations d'huile de palme publie ses résultats semestriels le 26/8 (*)Potash Corp.: résultats Q2, nous y reviendrons (*) Sipef: perspectives toujours favorables à long terme; le groupe espère évoluer de 55.000 à 100.000 hectares à terme; mise sur redressement du bénéfice pour 2016 Syngenta: chiffres semestriels impactés par les conditions météo et les effets de change défavorables; nous y reviendrons (*) Tessenderlo: à l'assemblée, nous avons eu la confirmation qu'une fusion avec Picanol n'est plus à l'ordre du jour; Luc Tack a relevé encore sa participation dans Tessenderlo via la société Symphony Mills et Picanol Vieillissement de la populationAblynx: Les résultats de phase II de la monothérapie de Vobarilizumab (médicament potentiel contre l'arthrite rhumatoïde) sont positifs; résultats de l'étude de combinaison attendus pour la première quinzaine d'août (*)Argen-x: nouveau-venu en portefeuille; résultats d'études provisoires (cancer et maladies immunitaires) très prometteurs; important investor day le 22/9 (*)Bone Therapeutics: traitement avecPreob donne statistiquement de meilleurs résultats en cas de fracture à retard de guérison; trésorerie fin 1er trimestre totalisait 30,4 millions EURFagron: cours sous pression car l'un des anciens propriétaires d'AnazaoHealth, une société américaine reprise par Fagron, exige 10 à 20 millions USD de la société pharmaceutique; résultats semestriels le 5/8 (*) MDxHealth: accord de remboursement obtenu pour SelectMDx (test cancer de la prostate) avec Fortified Provider Network. Nous avions autrefois déjà la confirmation que l'utilisation et le remboursement du test contre le cancer de la prostate ConfirmMDx sont en hausse. Huit des dix principaux hôpitaux américains spécialisés en urologie utilisent déjà ConfirmMDx; l'actualité a occasionné un rebond de coursMithra Pharmaceuticals: hausse de cours après approbation du lancement de l'étude de phase III aux USA et au Canada pour Estelle, qui pourrait révolutionner la contraception; hausse de 2,8% de ses parts du marché anticonceptionnel en Belgique ces douze derniers mois (*)(*) : update