Si elle devait avoir lieu, nous y participerions sans aucun doute.
...

Si elle devait avoir lieu, nous y participerions sans aucun doute.Nos limites d'achat sur ArcelorMittal et Cosan semblent jusqu'ici trop strictes. Cosan, surtout, s'est très bien comporté ces derniers jours. Dans la mesure où nous avons déjà 400 titres, nous supprimons (temporairement ?) cette limite d'achat. Celle sur ArcelorMittal est en revanche maintenue. Un regain de tensions en Ukraine, par exemple, pourrait la rapprocher.Augmentation de capital bientôt chez Tessenderlo ? Le commentaire du co-CEO de Tessenderlo Group, Luc Tack, qui affirme qu'"une voiture ne peut pas toujours rouler en réserve", a manifestement été interprété par le marché comme l'annonce à peine dissimulée d'une augmentation de capital. Même si à cet égard, le principal actionnaire (27,5% via Picanol) laisse encore toutes les options ouvertes. La combinaison d'une profonde cure de transformation, où de nombreuses filiales ont été vendues à perte (lourde !) et du maintien, toutefois, du dividende de 1,33 EUR brut par action, a en effet mis à mal la structure financière de Tessenderlo Group. Les résultats semestriels sont ainsi passés au second plan. Certes le chiffre d'affaires (CA), à 775,7 millions EUR, est inférieur aux prévisions, mais le bénéfice opérationnel récurrent (REBIT), à 54,7 millions EUR, est à nouveau largement supérieur au consensus des analystes. Qui plus est, le résultat est plus élevé (+37% sur base comparable) que sur les six premiers mois de l'an dernier, conséquence de la très bonne performance dans l'industrie agroalimentaire et naturellement d'une plus grande maîtrise des coûts. Nous restons convaincus que si vous pouvez acheter Tessenderlo Group moins cher que Picanol (22 EUR par action), il ne faut pas hésiter. D'où notre conseil "digne d'achat" (rating 1B). Nous considérons en effet Tessenderlo Group comme une valeur de base pour le portefeuille modèle pour les prochaines années. Nous participerions sans aucun doute à une augmentation de capital si elle devait avoir lieu.Ventes plutôt maigres pour Thrombo aux USAComme on pouvait le craindre, ThromboGenics a encore beaucoup de mal à convaincre le marché américain de l'efficacité de Jetrea, contre les maladies oculaires, qui est commercialisé aux Etats-Unis depuis le début de l'an dernier. Sur les 6 premiers mois, les ventes s'y sont limitées à 5 millions EUR, ou environ 7 millions USD (quelque 1750 injections). C'est moins de la moitié de la quantité enregistrée au 1er semestre de l'an dernier, ce qui constitue une amère déception pour le groupe. Même si les estimations n'étaient pas trop ambitieuses. Pour le reste du monde, un partenariat existe avec Alcon/Novartis. Les Suisses enregistrent manifestement un plus vif succès, car sur la base des royalties obtenues (2,1 millions EUR), cela signifie qu'Alcon/Novartis a vendu pour plus de 6 millions EUR en dehors des USA. Compte tenu des faibles ventes, la perte nette ressort à 23,9 millions EUR ou -0,66 EUR par action. Aucun partenariat aux USA n'a encore été évoqué.Cela dit, le tableau n'est pas totalement sombre. La trésorerie s'élevait en effet à 148,8 millions EUR au 30 juin (4,1 EUR par action), ce qui est une agréable surprise, qui suppose que le groupe a consommé "seulement" 8 millions EUR au 2etrimestre, contre encore 15 millions EUR au 1er trimestre. Et ce, grâce à un programme de réduction drastique des coûts prévoyant notamment une réduction des effectifs de plus de 20%. La direction se hasarde par ailleurs à annoncer la rentabilité aux Etats-Unis d'ici à 2016, avec 30 millions EUR de ventes, et 100 millions à long terme (2019). En d'autres termes, ce rapport est mitigé, dans la mesure où il comporte des nouvelles décevantes mais aussi de bonnes surprises. Le repli de cours est compréhensible, car justifié. Pour l'instant, nous maintenons le conseil à "conserver/attendre" (rating 2C). Nous souhaitons prendre le temps d'analyser la suite des événements.Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsAdidas: abaisse marge d'EBITt 2014 de 8,5 - 9% à 6,5 - 7%; complément position en cas de sortie de plancher Barco: nouveau-venu en portefeuille; attendons nouvelles autour de la vente de 'Defense&Aerospace'Bolloré: résultats semestriels seront bientôt commentésCoca-Cola: prend une participation de 16,7% dans Monster BeverageCosan: cours rebondit;limite d'achat retirée (lire par ailleurs)Henkel: relèvement de conseil à " digne d'achat "Inditex: scission en 5; chiffres le 18/9LVMH: à nouveau digne d'achatSABMiller: rumeurs d'acquisition et de fusion toujours plus vivesStandard Chartered: accord à l'amiable de 300 millions USD aux USA; nous reviendrons ultérieurement sur les résultatsVolkswagen pref.: valorisation très intéressanteYum! Brands: à nouveau digne d'achat EnergieCGG: accélère restructuration après résultats trimestriels maigres; position complétéeFred Olsen Energy: à nouveau résultats trimestriels faibles; position renforcéeRoyal Dutch Shell: chiffres trimestriels supérieurs aux prévisionsUranium Participation: cours se redresseOr & métaux First Quantum Minerals: remplaçant de Lumina Copper; croissance solide dans le cuivreVale: cours sous pression car prix du minerai de fer continue de baisserAgricultureAsian Citrus: trading update estime dégâts aux plantations par le typhon Rammasun à 36 millions RMB; chiffres annuels définitifs en septembreDeere&Company: prévisions de CA et de bénéfice abaisséesNutreco: chiffres 2e trimestre supérieurs au consensus; nous y reviendronsSyngenta: chiffres accueillis négativementTessenderlo: résultats surprennent agréablement; possible augmentation de capital (lire par ailleurs)Vieillissement de la populationEssilor: très bons résultats semestriels; nous y reviendrons Novo Nordisk: résultats solides; tient le capSanofi: cours enfin en hausseThromboGenics: chiffres de ventes aux USA pour le Jetrea demeurent faibles (lire par ailleurs) Tubize (fin): UCB sous pression; décote de Tubize désormais supérieure à 40%