La tendance d'ArcelorMittal est à nouveau favorable. Notre limite d'achat n'a pas été atteinte à 1 à 2% près, ce qui nous a amenés à relever cette limite, pour ne pas rater l'opportunité d'intégrer l'action en portefeuille.
...

La tendance d'ArcelorMittal est à nouveau favorable. Notre limite d'achat n'a pas été atteinte à 1 à 2% près, ce qui nous a amenés à relever cette limite, pour ne pas rater l'opportunité d'intégrer l'action en portefeuille.Une autre action revenant en force après une chute cet été est celle d'Adidas. Le spécialiste des articles de sport avait alors été sanctionné pour avoir abaissé sensiblement les prévisions de bénéfice pour cette année, en conséquence notamment de l'euro fort et des problèmes rencontrés en Russie. L'annonce de l'intention de plusieurs hedge funds de prendre des positions a extrait le cours de son plancher annuel. Il s'agit notamment de Knight Vinke Asset Management et Third Point LLC. Ceux-ci comptent exiger le licenciement du (CEO) Herbert Hainer, CEO depuis 2001 et également (temporairement ?) président de Bayern Munchen. Ils espèrent également la scission de la division à problèmes Taylor Made et de Reebok, division qui rencontre un plus vif succès, afin de créer de la valeur actionnariale. La pression américaine peut inciter la direction à prendre des mesures en ce sens. Nous plaçons une limite d'achat pour renforcer notre position (rating 1A). Tableau mitigé pour InditexLes chiffres du 1er semestre de l'exercice 2014-2015 (date de clôture de l'exercice : 31 janvier) d'Inditex répondent partiellement aux attentes des analystes. Inditex est la société gérant la chaîne de vêtements Zara. Le groupe rassemble huit marques, dont Zara bien sûr, mais aussi Pull&Bear, Massimo Dutti, Bershka, Stradivarius, Oysho, Zara Home (linge de lit et de bain) et Uterqüe. Le groupe disposait fin juillet de 6460 magasins de par le monde, après l'inauguration de 120 nouveaux points de vente dans 40 pays sur les six premiers mois de l'année. Ceux-ci ont produit un chiffre d'affaires (CA) de 8,09 milliards EUR au cours de la période février-juillet, soit 6% de plus qu'au cours de la même période l'an dernier. A taux de change constants (sans l'effet de l'euro fort), la hausse du CA ressort à 11%. Le CA était légèrement inférieur au consensus des analystes. La croissance comparable du CA est ressortie à 4,5%, mais le résultat était à nouveau supérieur aux attentes, à 1,62 milliard EUR de cash-flow opérationnel (EBITDA) et un bénéfice net de 928 millions EUR, contre un consensus d'analystes de 910 millions EUR. Ce sont les économies de coûts qui ont sauvé le résultat. Car la marge brute a reflué de 58,6 à 57,6%, la marge brute la plus faible depuis 2009. Pour Inditex également, le recul de l'euro des derniers mois et semaines est le bienvenu. Au début du 2semestre en cours, la croissance du CA atteint 10% (à taux de change constants) pour la période du 1er août au 12 septembre. Pour l'heure, la direction s'en tient (prudemment ?) à des "marges stables" pour le second semestre.L'été dernier (25 juillet), l'action a été scindée en cinq. Inditex est sans nul doute de très bonne qualité. Nous tablons sur une croissance de (au moins) 10% (à taux de change constants) pour encore de nombreuses années. La classe moyenne en plein essor dans les pays émergents joue en effet en faveur du secteur textile. Nous considérons la position en portefeuille comme une valeur pour le long terme (rating 1B). Nous ne pouvons passer outre le fait que le titre, à 26 fois le bénéfice escompté pour 2014-2015 et un rapport valeur d'entreprise (EV)/cash-flow opérationnel (EBITDA) de 15, présente actuellement une valorisation tendue.Intentions d'achat et de venteConsommation de la classe moyenne des pays émergentsAdidas: intérêt de la part de hedge funds américains; renforcement de la position (lire par ailleurs) Barco: nouveau-venu en portefeuille; attendons nouvelles autour de la vente de 'Defense&Aerospace'Bolloré: résultats semestriels conformes aux estimations Coca-Cola: prend une participation de 16,7% dans Monster BeverageCosan: cours évolue manifestement au gré des sondages électoraux (présidentielles au Brésil)Henkel: relèvement de conseil à "digne d'achat"Inditex: résultats semestriels mitigés (lire par ailleurs)LVMH: va partager la participation de 23% dans Hermès entre les actionnaires SABMiller: offre de reprise par AB InBev ou acquisition importante ?Standard Chartered: accord à l'amiable de 300 millions USD aux USAVolkswagen pref.: valorisation très intéressanteYum! Brands: à nouveau digne d'achat EnergieCGG: cours en hausse, grâce notamment à l'annonce de plusieurs ordresFred Olsen Energy: pas encore de redressement de coursRoyal Dutch Shell: chiffres trimestriels supérieurs aux prévisionsUranium Participation: cours se redresseOr & métauxFirst Quantum Minerals: grève à la mine de Guelb Moghrein pèse sur le coursVale: cours sous pression car baisse ultérieure du prix du minerai de ferAgricultureAsian Citrus: trading update estime dégâts aux plantations par le typhon Rammasun à 36 millions RMB; chiffres annuels définitifs le 26/9 Deere&Company: prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice abaisséesNutreco: chiffres 2e trimestre supérieurs au consensus; nous y reviendronsSyngenta: chiffres accueillis négativementTessenderlo: augmentation de capital avec droit préférentiel de 150 à 200 millions EUR d'ici la fin de cette année.Vieillissement de la populationEssilor: très bons résultats semestriels soutiennent le cours Novo Nordisk: cours atteint record après approbation Saxenda (traitement de l'obésité) sur le marché américain Sanofi: cours enfin en hausse ThromboGenics: Jetrea désormais également approuvé en Corée du Sud Tubize (fin): UCB a obtenu l'approbation pour sa monothérapie Vimpat; décote de Tubize s'est accrue au-delà de 40%