"Alea jacta est" (les dés sont jetés). Lors d'un référendum désormais historique, les Britanniques ont demandé à sortir de l'Union européenne. Le Brexit est une réalité. Et c'est notamment en tenant compte de ce risque que nous avions réaménagé notre portefeuille ces derniers mois. Entretemps, les élections espagnoles ont eu lieu, lesquelles ont également compliqué quelque peu la situation. Mais la croissance de l'économie mondiale, la saison des résultats américains imminente, le rapport de l'emploi américain pour le mois de juin, notamment, sont également des sources d'inquiétude. Suffisamment d'éléments qui nous incitent à poursuivre notre approche défensive et à rester prudents jusqu'à nouvel ordre. Pour les Bourses européennes, un test de plancher suivra en février. Notre trésorerie confortable nous permettra de miser de manière adaptée sur le mouvement de panique.
...

"Alea jacta est" (les dés sont jetés). Lors d'un référendum désormais historique, les Britanniques ont demandé à sortir de l'Union européenne. Le Brexit est une réalité. Et c'est notamment en tenant compte de ce risque que nous avions réaménagé notre portefeuille ces derniers mois. Entretemps, les élections espagnoles ont eu lieu, lesquelles ont également compliqué quelque peu la situation. Mais la croissance de l'économie mondiale, la saison des résultats américains imminente, le rapport de l'emploi américain pour le mois de juin, notamment, sont également des sources d'inquiétude. Suffisamment d'éléments qui nous incitent à poursuivre notre approche défensive et à rester prudents jusqu'à nouvel ordre. Pour les Bourses européennes, un test de plancher suivra en février. Notre trésorerie confortable nous permettra de miser de manière adaptée sur le mouvement de panique. La semaine dernière, Barco a annoncé non sans fierté une primeur européenne: Kinepolis équipera dix salles de cinéma du complexe de Breda, aux Pays-Bas, de projecteurs laser (qui remplaceront la lampe traditionnelle) de Barco. Au niveau mondial, quinze complexes de ce genre existent déjà. Le spécialiste belge de la visualisation s'engage de cette façon sur un nouveau marché de croissance. Précédemment, il avait publié un trading update supérieur aux prévisions pour le premier trimestre. Les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires (CA) de 249,2millions EUR et Barco a finalement publié un CA de 255,1millions EUR, qui est de 5,6% supérieur à celui des trois premiers mois de 2015, de 241,6millions EUR. Au 31mars, le carnet de commandes totalisait 350,5millions EUR, une augmentation de 17,3millions EUR depuis le 31décembre 2015 (333,2millions EUR) et de 10,8millions EUR par rapport au 31mars 2015 (339,7millions EUR). La conséquence d'un grand nombre de commandes (280,8millions EUR) enregistrées au 1ertrimestre (contre 254,6millions EUR sur les trois premiers mois de 2015). Pour l'heure, la direction reste prudente: elle table sur une croissance limitée du CA (environ 5%) et un cash-flow opérationnel plus ou moins stable (EBITDA). À la fin de l'an dernier, la trésorerie nette représentait pas moins de 265millions EUR ou 20,4EUR par action (33% de la capitalisation boursière totale). La reprise récemment annoncée du groupe canadien MTT Innovation n'est pas La grande étape, au contraire. Il faudrait cependant attendre l'arrivée, le 1eroctobre, du nouveau directeur Jan De Witte (ex-PDG de General Electric) à la succession de Eric Van Zele pour que d'importantes décisions stratégiques soient prises, telles des acquisitions ciblées ou des versements aux actionnaires (dividende bien plus élevé ou rachat d'actions propres), ou encore une combinaison des deux. Cela dit, nous restons convaincus que l'action Barco devrait surperformer la moyenne du marché l'an prochain. Elle est encore relativement bon marché, à 1,1fois la valeur comptable, 0,8fois le CA attendu et 7fois le rapport valeur d'entreprise (EV)/EBITDA pour cette année. La faible valorisation encourage manifestement seulement l'actionnaire de référence Van de Wiele (Charles Beauduin) à relever régulièrement sa participation. Il a ainsi dépassé le mois dernier le cap des 15% (rating 2B). Protection du portefeuilleLyxor ETF Eurostoxx50 Short: accumulation position à présent terminée pour protéger les autres lignes (européennes), car les Bourses sont sous pression du fait des craintes entourant le Brexit (*)Proshares Short qqq: ce tracker inverse sur le Nasdaq mise sur le repli attendu de la Bourse technologique compte tenu de la valorisation tendueConsommation de la classe moyenne des pays émergentsBarco: spécialiste de la technologie de projection avancée; Jan De Witte (ancien CEO de General Electric) succédera à Eric Van Zele au poste de CEO à partir du 1/10 ÉnergieUranium Participation:évolution de cours décevante en raison du repli sensible de la valeur intrinsèque à 4,63 CAD par action au 31/5 du fait de la baisse du prix de l'uranium Velcan: chiffres annuels 2015 satisfont largement aux attentes; la nouvelle du retard sur les projets SukaRame et Meureubo 2 est cependant regrettable; attendons annonce relative à l'énergie solaire Or & métauxFranco-Nevada: résultats Q1 légèrement inférieurs aux prévisions mais, en soi, chiffres records iShares Silver Trust: tracker sur l'argent, qui a reculé bien plus largement que l'or ces dernières années; est au début d'un marché haussier; position a été renforcée en direction des 5%Silver Wheaton: chiffre d'affaires en hausse au 1er trimestre, mais bénéfice par action de 2 centimes de dollar inférieur aux prévisions (0,10 versus 0,12 USD) SPDR Gold Shares: tracker aurifère; l'or à nouveau dans un marché haussier; la demande d'or a progressé à 1290 tonnes au premier trimestre, soutenue par les investisseurs, soit une hausse de pas moins de 21%; report de l'augmentation de taux par la Fed et craintes entourant le Brexit contribuent à une nouvelle percée du prix de l'or (*) Umicore: va en appel pour contester l'amende infligée de 69 millions EUR par les autorités françaises de la concurrence; a vendu les activités de Zinc Chemicals pour 142,4 million EUR (*) VanEck Vectors Gold Miners ETF: mines d'or excellent depuis le début de l'année grâce au revirement du cours de l'or; doublement de cours en 6 moisAgricuturePotash Corp.: résultats Q1 décevants, abaissement des prévisions annuelles en conséquence; sortie de plancher cependantSipef: à l'assemblée annuelle, il s'est avéré que la moitié déjà de la production d'huile de palme et 2/3 de la production de caoutchouc de cette année ont déjà été écoulés (*) Syngenta: offre amicale ChemChina à 465 USD par action Syngenta prolongée jusqu'au 18/7; nous attendrions Tessenderlo: lors de l'assemblée, nous avons eu la confirmation qu'une fusion avec Picanol n'est plus à l'ordre du jour; Luc Tack a relevé encore sa participation dans Tessenderlo via la société Symphony Mills et Picanol (*) Vieillissement de la populationAblynx: a réalisé une augmentation de capital (placement privé) de 74,2 millions EUR à 13,40 EUR par action (6% de décote), trésorerie désormais confortable, à près de 300 millions EUR; l'investisseur en biotech néerlandais Adrianus Van Herk a désormais plus de 3% d'Ablynx en mains (*)Bone Therapeutics: traitement avec Preob donne statistiquement de meilleurs résultats en cas de fractures à retard de guérison, comme une baisse du risque de fracture de la hanche de 50%; trésorerie fin 1er trimestre totalisait 30,4 millions EURFagron: 2e tranche de l'augmentation de capital (88,2 millions EUR) jusqu'au 1er juillet 2016, à 5,16 EUR par action selon un rapport de 16 droits préférentiels contre 5 actions nouvelles (*) MDxHealth: beaucoup de nouvelles, et notamment la confirmation que l'utilisation et le remboursement du test contre le cancer de la prostate ConfirmMDx sont en hausse. Huit des dix principaux hôpitaux américains spécialisés en urologie utilisent déjà ConfirmMDx; l'actualité des deux dernières semaines a déjà occasionné un rebond de plus de 20% (*)(*) : update