Après une visite au groupe allemand, nous souhaitions refaire un état des lieux de l'exploitant belge de panneaux solaires et parcs photovoltaïques en Allemagne principalement. Malgré le fait que l'année 2016 fut marquée par 3 à 3,5% d'ensoleillement en moins par rapport à la moyenne à long terme, les résultats de 7C devraient être supérieurs aux prévisions. Début 2016, le groupe tablait sur un cash-flow opérationnel (EBITDA) d'au moins 23,7millions d'euros, et sur un cash-flow net par action (l'EBITDA moins les charges d'intérêt et taxes) d'au moins 0,43euro. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d'affaires (CA) a progressé de 20%, à 2...

Après une visite au groupe allemand, nous souhaitions refaire un état des lieux de l'exploitant belge de panneaux solaires et parcs photovoltaïques en Allemagne principalement. Malgré le fait que l'année 2016 fut marquée par 3 à 3,5% d'ensoleillement en moins par rapport à la moyenne à long terme, les résultats de 7C devraient être supérieurs aux prévisions. Début 2016, le groupe tablait sur un cash-flow opérationnel (EBITDA) d'au moins 23,7millions d'euros, et sur un cash-flow net par action (l'EBITDA moins les charges d'intérêt et taxes) d'au moins 0,43euro. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d'affaires (CA) a progressé de 20%, à 26,5millions d'euros. La capacité moyenne du portefeuille de parcs photovoltaïques s'est accrue de 24% (de 71 à 88mégawatts _ MW), mais le rendement de la production a faibli de 6%. L'EBITDA a progressé de 41%, à 24,9millions d'euros, et hors éléments exceptionnels, de 29%, à 23,3millions d'euros. Le cash-flow net par action (inchangé à 0,23euro après six mois) devrait atteindre au moins 0,43 comme prévu sur une base annuelle. Les bons résultats découlent de la mise en place plus rapide que prévu du plan stratégique 2015-2017, qui prévoyait le développement du portefeuille à 105MW en 2017 (contre 71,9MW fin 2014), de même qu'un cash-flow net d'au moins 0,50euro en 2017 (0,26euro en 2014). Le nouveau plan stratégique 2016-2018 dévoilé en septembre prévoit, pour fin 2017, une croissance supplémentaire du portefeuille de 10MW, à 115MW, et une hausse du cash-flow net par action de 0,50 à 0,53euro. 7C est actif depuis cette année dans les projets neufs et collabore dans ce cadre avec les promoteurs IBC Solar et Goldbeck. La semaine dernière, 7C a même ajouté le géant des services d'utilité publique E.ON à la liste, avec un premier projet de 1MW et d'autres projets à suivre. La capacité installée s'est accrue en conséquence à 96MW. Sur la base du portfolio et de plusieurs projets déjà en construction, le compteur devrait être à 105MW à la fin du premier trimestre 2017, pour passer à au moins 115 au second semestre. D'ici là, le projet d'optimisation du portefeuille actuel se poursuit. Son coût s'élève à 2,2millions d'euros, pour 0,4million d'euros d'EBITDA annuel supplémentaire, financé par l'émission en octobre d'un emprunt convertible de 2,5millions d'euros (échéance d'un an, coupon de 2,25% brut et prix de conversion de 2,5euros par action). Courant 2017, 7C lèvera encore 3,4millions d'euros pour finaliser le financement du projet de croissance étendue. ConclusionÀ partir de 2018, 7C prévoit un dividende fiscalement avantageux de 0,1euro. Aussi, en 2018 au plus tard, le groupe espère faire un pas de plus vers 200MW. Toutes les pistes sont envisagées: vente à un plus grand acteur, fusion de pairs ou reprise d'une plus petite société, mais aussi l'arrivée d'un partenaire financier robuste. Nous restons positifs par rapport à l'évolution de l'entreprise et confirmons le conseil d'achat (rating 1B). Avis : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : euro (EUR)Marché: FrancfortCapitalisation boursière : 98 millions EURC/B 2015 : 14C/B attendu 2016 : 18Perf. cours sur 12 mois : +3%Perf. cours depuis le 01/01 : +1%Rendement du dividende : -