Le 10 décembre, la société biotech américaine a annoncé qu'au 1er mars 2019, Daniel O'Day (responsable depuis 2012 de la division pharmaceutique de Roche) prendrait la tête du groupe et tenterait de doter l'ancien favori de la Bourse d'un nouveau profil de croissance. Depuis 2016, la baisse plus marquée que prévu des revenus tirés du traitement du virus de l'hépatite C (HCV) aspire le chiffre d'affaires (CA) et le bénéfice du groupe dans une spirale négative. En 2015, Gilead dégageait encore un CA de 32,6 milliards de dollars, dont 19,1 milliards liés au HCV, et un bénéfice net par action (BPA) de 11,91 dollars. En 2017, le CA ne totalise plus que 26,1 milliards et le BPA 7,91 dollars. Sur les neuf premiers mois de 2018, les ventes liées au HCV sont...