La déclaration intermédiaire du groupe belge de dragage et de construction a déçu, même si le cours s'est moins replié qu'à la publication des résultats semestriels (4%, contre 14% alors). Le marché avait alors mis l'accent sur l'érosion de 10,6% du cash-flow opérationnel (Ebitda), à 202,1 millions d'euros, occultant la hausse du chiffre d'affaires (CA) de 27,8%, à 1,86 milliard. Cette fois, la déconvenue tient à la pression sur les marges constatée dans le pôle Contracting, résultat de la hausse des coûts des matériaux et des factures de sous-traitance. La division s'attend aussi à de nouvelles pertes (non chiffrées) en Tunisie.
...