Il est temps, pour Donald Trump, d'écrire l'épilogue des négociations avec la Chine, du moins s'il veut éviter que celle-ci le prenne en étau. Car l'occupant de la Maison-Blanche entamera l'année 2020 avec un handicap important: celui de l'échéance de l'élection présidentielle, fixée au 3 novembre. Il aura donc à répondre, sous peu, des résultats du mandat en cours.
...