La cotation de l'action du chinois Asian Citrus a été suspendue le 28 août 2016 sur le marché AIM de Londres puis, le 29, à Hong Kong. Cette décision s'explique par les problèmes apparus fin 2015, début 2016, si graves que les réviseurs avaient refusé d'approuver les comptes de l'exercice 2015/16. Se sont ensuivies, six mois plus tard, la suspension à Londres, puis la suppression des tables de cotation. A la série de problèmes opérationne...

La cotation de l'action du chinois Asian Citrus a été suspendue le 28 août 2016 sur le marché AIM de Londres puis, le 29, à Hong Kong. Cette décision s'explique par les problèmes apparus fin 2015, début 2016, si graves que les réviseurs avaient refusé d'approuver les comptes de l'exercice 2015/16. Se sont ensuivies, six mois plus tard, la suspension à Londres, puis la suppression des tables de cotation. A la série de problèmes opérationnels dans les plantations, qui nous avaient incités à vendre notre position en octobre 2015, s'ajoutaient des lacunes en matière de gouvernance - manque de contrôle de la direction centrale sur les activités réelles de Hepu, Xinfeng, Hunan (les trois plantations) et de BGP (traitement des fruits); on parle d'ambiguïtés contractuelles en matière de propriété des terres, d'une nette surestimation du nombre d'orangers plantés à Hepu, de soldes de comptes bancaires incorrectement rapportés, de prêts non annoncés à d'anciens propriétaires de filiales et d'actionnaires de filiales sortis du chapeau. Des situations hallucinantes, indignes d'une entreprise cotée. Asian Citrus n'a finalement repris le contrôle que d'une Hepu très amaigrie, les autres filiales ayant été vendues pour une bouchée de pain. Après un long chemin de croix, le groupe satisfait aux conditions imposées pour une reprise de la cotation à Honk Kong, laquelle est donc intervenue le 1er septembre. Il n'est toutefois pas question de Londres; la seule possibilité est de demander à votre courtier si un transfert des titres vers Hong Kong est envisageable - ce qui nous paraît peu probable. Si l'action a logiquement chuté en septembre, elle remonte depuis l'annonce d'un possible investissement immobilier. Le groupe procéderait à cet effet à une augmentation de capital à 0,08 dollar hongkongais (cours actuel: 0,44 dollar), ce qui porterait à 2,5 milliards le nombre de titres en circulation (+100%). Si vous parvenez à récupérer vos actions, nous vous conseillons de les vendre (rating 3C). L'histoire d'Asian Citrus, comme celle d'Asian Bamboo avant elle, montre qu'investir en actions chinoises individuelles, même quand elles sont cotées en Occident, est toujours plus risqué que la moyenne.