Les résultats trimestriels du groupe brésilien Vale, premier producteur mondial de minerai de fer, ont (à nouveau) été mal accueillis. L'action continue donc à fluctuer autour de son plus bas niveau de ces cinq dernières années. Troisième groupe minier au monde, Vale a d'autres flèches à son arc que le minerai de fer. Mais la matière première de l'acier représente 72% du chiffre d'affaires (CA) du groupe. Et c'est précisément là que le bât blesse, puisque le prix du minerai de fer (prix spot pour livraison immédiate) a baissé d'un peu plus de 20% cette année, pour atteindre son plus bas niveau depuis septembre 2012. Le minerai de fer se négocie à la fois dans le cadre de contrats à long terme et de contrats liés aux prix spot. Dans ce dernier cas, le prix définitif est fixé au moment de la livraison. Au 1er trimestre, ...