Lundi dernier, la société gantoise Ablynx a annoncé que la dernière étape clinique avait été franchie pour Caplacizumab, son candidat médicament contre la maladie sanguine rare PTT, et qu'elle serait la cinquième biotech belge à intégrer le Nasdaq. La probabilité que ce médicament soit commercialisé est désormais très élevée. Une demande d'approbation (provisoire) pour l'Europe a déjà été introduite, laquelle, en cas de réponse positive, attendue d'ici la mi-2018, donnerait le coup d'envoi des ventes. Si celles-ci sont autorisées, ce ne serait pas seulement une bonne nouvelle pour Ablynx. Une approbat...

Lundi dernier, la société gantoise Ablynx a annoncé que la dernière étape clinique avait été franchie pour Caplacizumab, son candidat médicament contre la maladie sanguine rare PTT, et qu'elle serait la cinquième biotech belge à intégrer le Nasdaq. La probabilité que ce médicament soit commercialisé est désormais très élevée. Une demande d'approbation (provisoire) pour l'Europe a déjà été introduite, laquelle, en cas de réponse positive, attendue d'ici la mi-2018, donnerait le coup d'envoi des ventes. Si celles-ci sont autorisées, ce ne serait pas seulement une bonne nouvelle pour Ablynx. Une approbation encouragerait l'ensemble du secteur biotechnologique belge. Nous ne pouvons que répéter qu'aux normes internationales, les valeurs biotech présentent une très faible valorisation, résultant des traumatismes passés. Cette faiblesse n'est hélas pas justifiée, et est synonyme d'énormes opportunités, que nous avons tenté d'exploiter en garnissant notre portefeuille modèle de six actions biotech. Il y a un an et demi environ, nous avons pris l'engagement de long terme d'investir de manière diversifiée dans le secteur biotech belge. L'horizon de placement est situé entre 2020 et 2025. Pour la crédibilité de notre projet biotech, nous ne vous cachons pas que la nouvelle publiée par Ablynx est un soulagement. Car il faudra encore attendre six à douze mois avant que d'autres nouvelles importantes soient publiées, y compris chez Ablynx (résultats pour l'étude sur le lupus avec Vobarilizumab et plus tard, pour l'étude sur le RSV). Argen-x est pour sa part prometteuse dans le traitement des cancers et maladies immunitaires. Elle a fait ses débuts sur le Nasdaq au printemps, et il est essentiel qu'un proof of concept (la preuve clinique de l'efficacité d'un médicament sur les personnes) survienne début 2018 dans le cadre de l'étude avec l'anticorps auto-immun ARGX-113 pour la maladie musculaire rare myasthenia gravis. Bone Therapeutics pourrait, elle, révolutionner la thérapie osseuse. Elle nous a satisfaits ces dernières semaines avec ses trois communiqués de presse positifs (dont une transaction au Japon) et se prépare à présent à une augmentation de capital cruciale. MDxHealth, la société spécialisée dans les diagnostics (un test destiné au dépistage du cancer de la prostate nous intéresse en particulier) doit tenter d'atteindre l'objectif ambitieux de 55 à 75% de croissance de son chiffre d'affaires cette année. Pour Mithra Pharmaceuticals aussi, les prochains mois seront déterminants, qui seront marqués par les résultats d'une étude de phase III avec son candidat contraceptif (Estelle) et d'une étude phase II avec son médicament potentiel contre les effets de la ménopause (Donesta). Enfin, ThromboGenics (dont la capitalisation boursière est presque totalement liquide) devra démontrer dans les douze prochains mois que son pipeline a encore un bel avenir. Attention : il est possible mais peu probable que toutes ces nouvelles soient aussi positives que la dernière d'Ablynx au sujet de Caplacizumab.