Propriétaire et exploitant agricole, Black Earth Farming est actif dans la région fertile de Black Earth en Russie du Sud-ouest. Il faudrait parler au passé en réalité, car en septembre prochain, la société disparaîtra des tables de cotation. L'action de cette société fondée en 2005 s'échangeait depuis fin 2007 en Bourse de Stockholm. Le prix de souscription s'élevait à 50 couronnes suédoises (SEK) par action. Les investisseurs de la première heure ont peu profité de leur investissemen...

Propriétaire et exploitant agricole, Black Earth Farming est actif dans la région fertile de Black Earth en Russie du Sud-ouest. Il faudrait parler au passé en réalité, car en septembre prochain, la société disparaîtra des tables de cotation. L'action de cette société fondée en 2005 s'échangeait depuis fin 2007 en Bourse de Stockholm. Le prix de souscription s'élevait à 50 couronnes suédoises (SEK) par action. Les investisseurs de la première heure ont peu profité de leur investissement. La période jusqu'en 2009 inclus a été placée sous le signe de l'acquisition de terrains agricoles et de l'infrastructure et du matériel nécessaires. Fin 2009, le groupe contrôlait 330.000 hectares de terrains, dont 216.000 en pleine propriété. La production a ensuite commencé, et en 2011, la superficie cultivée totalisait déjà 231.000 hectares, pour 514.000 tonnes de récoltes, principalement de blé, de maïs et de tournesols. Ensuite, le groupe a cherché à accroître la rentabilité de la production par l'application des techniques agricoles les plus modernes, combinées à l'optimisation de la surface. Cette optimisation a pris forme durant la période comprise entre 2014 et 2016, grâce à plusieurs transactions de vente et d'échange de terrains agricoles, ramenant la surface cultivée à 149.300 hectares en 2015. Pendant l'été 2016, des premières rumeurs ont fait état d'une importante transaction, mais rien de précis n'a été annoncé.Nous anticipions une nouvelle étape dans l'optimisation de la situation des terrains, mais le 13 février, le groupe a annoncé la vente des propriétés et activités en Russie à des investisseurs russes, pour une somme de quelque 184 millions de dollars en liquide. Il a décidé ensuite, après le remboursement de dettes ouvertes et la constitution d'une réserve pour les frais courants, de verser le produit de 6,76 SEK aux actionnaires, dans l'objectif de liquider l'entreprise et de supprimer la cotation en Bourse. Depuis le 14 août, l'action s'échange sans droit de versement, ce qui s'est traduit par une baisse du cours à moins de 0,10 SEK par action. Il sera procédé au versement de 6,76 SEK bruts par action le 6 septembre, après prélèvement de 30% de précompte mobilier (4,73 SEK nets par action). C'est donc globalement une fin décevante pour une action agricole qui était prometteuse. Après une première décennie très difficile, la situation opérationnelle avait pris une orientation positive à partir de 2015.