La panique qui a sévi lundi passé suite aux attentats de Paris a été de courte durée. L'activité a rapidement repris le dessus. Sans cette hésitation en début de semaine, nous aurions enregistré le plus fort volume de l'année. On a en effet émis pour un peu plus de 200 milliards de dollars (USD). Et, chose surprenante, toutes les émissions ont trouvé sans problème un acquéreur. L'euphorie sévira cette semaine encore.
...