Comme vous pouvez le constater, l'Initié de la Bourse s'est offert une cure de rajeunissement. Notre nouvelle maquette se veut plus dynamique et plus moderne, de manière à en faciliter la lecture. Nous accordons également une plus grande attention au contenu informatif des graphiques.
...

Comme vous pouvez le constater, l'Initié de la Bourse s'est offert une cure de rajeunissement. Notre nouvelle maquette se veut plus dynamique et plus moderne, de manière à en faciliter la lecture. Nous accordons également une plus grande attention au contenu informatif des graphiques.Stratégie du portefeuilleCe début d'année nous offre aussi l'opportunité de commenter plus largement la stratégie appliquée à la gestion de notre portefeuille. La composition de ce dernier est fonction de l'accent placé sur le long terme, dont l'un des piliers est la consommation de la classe moyenne des pays émergents. Nous entendons bien participer à cette évolution fondamentale, qui atteindra son rythme de croissance au cours de la prochaine décennie. Nous investissons entre 30 et 50% de nos actifs dans ce thème. En ce début d'année 2014, nous nous situons à environ 40% d'un portefeuille totalement investi, ce qui signifie que la pondération est neutre. Ce choix est inspiré par la valorisation moyenne relativement élevée de la plupart des valeurs liées à la consommation sur les Bourses occidentales.Ailleurs, notre pondération se situe entre 10 et 20%. Nos objectifs sont clairs par rapport aux quatre autres thèmes. Les thèmes Energie et Or/Métaux ont un poids proche de 10% et sont donc sous-pondérés, alors que dans les thèmes Agriculture et Vieillissement de la population, nous sommes surpondérés, avec un poids proche de 20%. La dynamique de croissance légèrement moins soutenue de nombreux pays émergents pèse manifestement sur les cours des matières premières, et nous ne pensons pas que la donne changera à court terme (prochains mois). Pour autant, cet avis peut encore changer en cours d'année. L'agriculture est un thème de long terme prometteur, c'est pourquoi nous exploitons la faible prestation boursière de 2013 (conséquence des récoltes record aux Etats-Unis) pour ramasser des valeurs de qualité à bon compte, comme Deere&Co et Syngenta. En ce qui concerne le vieillissement de la population, le constat est identique : les perspectives sont largement réjouissantes à long terme, et le secteur pharmaceutique est en outre sorti d'une passe difficile marquée par le " patent cliff ", ce qui ouvre désormais la voie à une nouvelle croissance du chiffre d'affaires et des bénéfices.Plus précisément, la dynamique de notre portefeuille modèle reposera sur l'équilibre le plus parfait possible de ces pondérations et, à l'occasion, la constitution d'une position liquide, afin de réaliser un rendement supérieur à la moyenne. Après quelques années en demi-teinte, cet objectif sera le nôtre pour cette année et les suivantes.