La volatilité, à l'aune de l'indice VIX, établi sur la base du prix des options sur les actions du S&P500, est restée faible en Bourse ces dernières années - signe que les investisseurs n'attendaient pas de fortes fluctuations. Resté très bas entre mi-octobre et mi-février, le VIX s'est envolé, lorsque le marché a commencé à prendre conscience des répercussions du coronavirus sur l'économie, atteignant un pic de 50 le 28 février, son plus haut niveau en deux ans. Depuis, il flu...

La volatilité, à l'aune de l'indice VIX, établi sur la base du prix des options sur les actions du S&P500, est restée faible en Bourse ces dernières années - signe que les investisseurs n'attendaient pas de fortes fluctuations. Resté très bas entre mi-octobre et mi-février, le VIX s'est envolé, lorsque le marché a commencé à prendre conscience des répercussions du coronavirus sur l'économie, atteignant un pic de 50 le 28 février, son plus haut niveau en deux ans. Depuis, il fluctue entre 30 et 40 et pourrait bien rester au-dessus de la moyenne pendant un certain temps encore.Les trackers de volatilité américains classiques tels que le VXX et le VXY ne sont en principe plus en vente en Europe, sauf via un compte de courtage américain. L'émetteur d'ETF français Lyxor Asset Management propose une variante européenne:Lyxor S&P500 VIX Futures Enhanced Roll ETFBourse: Euronext AmsterdamTicker: LVO Code ISIN: LU0832435464Indice sous-jacent: S&P500 VIX Futures Enhanced Roll Total ReturnFrais de gestion annuels: 0,6%Ce tracker réplique l'indice S&P500 VIX Futures Enhanced Roll Total Return, composé de contrats à terme sur le VIX de différentes échéances, du court (1-2 mois) au moyen (3 à 5 mois) terme. Ces contrats sont actuellement en déport (les contrats à échéance plus éloignée sont moins chers).Le gestionnaire de l'indice bascule d'une échéance à l'autre en fonction des conditions de marché et de la structure des prix des contrats. Pendant la semaine où le S&P500 a perdu 13%, le LVO a gagné près de 33% - la méthodologie utilisée peut donc générer un rendement élevé si les conditions du marché le permettent. Le LVO est un tracker synthétique, ce qui signifie que les contrats à terme sous-jacents ne sont pas achetés. L'indice est répliqué au moyen d'accords de swaps, la Société Générale faisant office de contrepartie. Impossible d'investir directement dans les contrats à terme sur le VIX: il faut opter pour des produits à effet de levier. Commerzbank et BNP Paribas Markets proposent toutes deux des turbos sur Euronext (Amsterdam et Paris) ayant comme sous-jacents des futures sur le VIX. Les leviers varient de 1,1 à 4,1 chez le français et de 1,5 à 4,5 chez l'allemand. Lorsque le cours nominal des turbos est faible, il faut tenir compte du spread (différence entre le prix d'achat et le prix de vente). Celui-ci s'élève à 0,08 euro chez BNP Paribas et 0,09 euro chez Commerzbank.