Le constructeur allemand de voitures de luxe Daimler AG a publié à la mi-juillet, plusieurs semaines avant la date prévue et annoncée, des résultats "provisoires" et non audités pour le deuxième trimestre. Comme si la direction trépignait trop pour attendre d'annoncer que la situation opérationnelle était nettement meilleure que ce que suggéraient les prévisions des analystes. Le constructeur automobile de Stuttgart (275.000travailleurs) avait déjà réservé des informations "historiques" et très réjouissantes pour les collaborateurs et les actionnaires. Pour la première fois de l'histoire du groupe, les ventes de Mercedes-Benz (nom apparu en 1926 avec la fusion de Benz et Daimler) avaient dépassé le cap du million de voitures de luxe au premier semestre. Cerise sur le gâteau, elles surpassaient éga...