De vacances d'été, il n'est nullement question. Les marchés des changes et obligataires ont tourné à plein régime. La volatilité des cours y était aussi très importante. Une impression d'urgence se manifestait partout. Certes, personne ne sait où le monde va, mais il faut, semble-t-il, se hâter.
...