Nous connaissons tous au moins une histoire de voyageur qui, revenu d'Afrique, s'est plaint des difficultés rencontrées sur place pour atteindre le village suivant, souvent situé une vingtaine de kilomètres plus loin. Pendant plusieurs décennies, les Occidentaux y ont regretté l'absence de vraies routes, le peu de fiabilité du réseau électrique, les rares centres commerciaux, bureaux modernes, logements décents pour les familles, ports et aéroports dignes de ce nom.
...