Il est très probable que l'année de récolte en cours se solde à nouveau par un déficit sur le marché du café. Au Brésil, premier producteur mondial d'arabica, on s'attend cette année à une " petite " récolte, et donc des exportations nettement inférieures au niveau des années précédentes. Le Vietnam, premier producteur mondial de robusta, connaît également des problèmes. La livre d'arabica a gagné 10% en un an sur la Bourse des produits dérivés de New York, mais se n...

Il est très probable que l'année de récolte en cours se solde à nouveau par un déficit sur le marché du café. Au Brésil, premier producteur mondial d'arabica, on s'attend cette année à une " petite " récolte, et donc des exportations nettement inférieures au niveau des années précédentes. Le Vietnam, premier producteur mondial de robusta, connaît également des problèmes. La livre d'arabica a gagné 10% en un an sur la Bourse des produits dérivés de New York, mais se négocie toujours 20% sous son niveau de novembre. Le manque de précipitations au Brésil s'est stabilisé ces derniers mois et la saison des pluies commencera dans quelques semaines au Vietnam. D'autre part, le retour possible d'El Niño au cours des six prochains mois pourrait provoquer une baisse des précipitations. Ces dernières années, la consommation de café a augmenté en moyenne de 1,3% par an. Les fondamentaux du café paraissent donc assez favorables à moyen terme. Les turbos émis par Commerzbank (http://www7.warrants.commerzbank.com) sont destinés à des investissements à court terme. L'institution propose actuellement quatre turbos longs cotés sur Euronext avec des leviers de 3,6 à 9,1. La valeur sous-jacente est le contrat à terme pour livraison en mai. Le NYSE propose deux trackers sur le café. Ils appartiennent à la famille de produits iPath de l'émetteur Barclays. L'iPath Bloomberg Coffee ETN (ticker: JO) est le plus important avec 134millions de dollars sous gestion et un volume de transaction journalier moyen de plus de 200.000titres. La valeur sous-jacente est un indice qui reflète l'évolution du prix du contrat à terme de référence sur le café. Les frais de gestion annuels s'élèvent à 0,75%. Le tracker iPath Pure Beta Coffee ETN (ticker : CAFE), dont l'indice sous-jacent suit l'évolution du cours de trois contrats à terme assortis d'échéances différentes, présente lui une liquidité trop faible pour justifier un achat.L'ETFS Coffee (ticker: COFF, code ISIN : GB00B15KXP72) que propose le groupe ETF Securities est également un tracker synthétique qui reflète l'évolution du cours du Bloomberg Coffee Subindex. Il est coté à la fois sur le London Stock Exchange (en dollar), sur la Deutsche Börse et sur la Borsa Italiana (chaque fois en euro). La liquidité est suffisante pour les investisseurs privés. Les frais de gestion annuels se montent à 0,49%.