Il est très probable que l'année de récolte en cours se solde à nouveau par un déficit sur le marché du café. Au Brésil, premier producteur mondial d'arabica, on s'attend cette année à une " petite " récolte, et donc des exportations nettement inférieures au niveau des années précédentes. Le Vietnam, premier producteur mondial de robusta, connaît également des problèmes. La livre d'arabica a gagné 10% en un an sur la Bourse des produits dérivés de New York, mais se n...