Seuls les trackers permettent un placement diversifié dans les actions chinoises. Différents fonds indiciels existent, selon que l'on souhaite investir sur le marché global ou dans une niche spécifique.
...

Seuls les trackers permettent un placement diversifié dans les actions chinoises. Différents fonds indiciels existent, selon que l'on souhaite investir sur le marché global ou dans une niche spécifique.Les investisseurs recherchant un haut degré de diversification peuvent opter pour les trackers sur l'indice CSI300, qui regroupe les plus grandes capitalisations boursières de Shanghai et de Shenzhen. Le secteur financier se taille la part du lion (31,4%), suivi par les biens de consommation (23,8%). L'ETF Xtrackers CSI300, un fonds émis par DWS Group (Deutsche Bank), reflète l'évolution du CSI300. Il s'agit d'un tracker synthétique (pas d'achat des titres de l'indice sous-jacent) et les dividendes sont capitalisés. Il se négocie sur plusieurs Bourses, et notamment en euros sur le Xetra, en Allemagne (ticker XCHA). Les frais de gestion annuels s'élèvent à 0,5%. L'indice international de référence pour le marché boursier chinois est le MSCI China. Encore plus large que le CSI300, il compte actuellement 691 positions. Plusieurs trackers européens suivent cet indice. Coté sur Euronext Paris (ticker CNY), l'ETF HSBC China est un tracker physique et les dividendes sont reversés; les frais de gestion annuels s'élèvent à 0,3%. L'iShares MSCI China de BlackRock (ticker ICHN), un tracker physique, est coté sur Euronext Amsterdam; les frais de gestion y sont de 0,6% l'an. DWS Group propose un ETF similaire, le Xtrackers MSCI China (ticker XCS6 sur le Xetra), mais son coût annuel est élevé, à 0,65%.L'indice FTSE China 50 couvre les 50 grandes entreprises chinoises cotées à Hong Kong. Sa composition sectorielle ressemble à celle du CSI300. L'ETF iShares China Large Cap de l'émetteur BlackRock s'échange sur Euronext Amsterdam (ticker FXC). Il s'agit d'un tracker physique dans lequel les dividendes sont reversés. A 0,74%, les frais de gestion annuels sont très élevés.Pour les investisseurs qu'intéresse le secteur technologique, cet indice se compose des 30 entreprises technologiques chinoises majeures cotées à Hong Kong. L'indice est répliqué par l'ETF HSBC Hang Seng Technology, qui se négocie sur Euronext Paris (ticker HSTE). Les frais de gestion annuels de cet ETF physique sont acceptables, à 0,49%.