Après le très mauvais début d'année 2016, les marchés financiers semblent avoir retrouvé un peu de calme. Le premier semestre touche à sa fin et l'on peut commencer à s'interroger sur leur évolution à court terme. Aux États-Unis, les grands indices ont retrouvé à peu près le niveau du début de l'année. Le S&P500 a gagné quelques pour cent, mais le Nasdaq a abandonné 5%. La saison des résultats n'a pas été un grand cru, avec un nouveau recul des bénéfices sur un an. Le procès-verbal de la dernière réunion de la Réserve fédérale a également révélé que la probabilité d'une nouvelle hausse des taux avait à nouveau augmenté. La prochaine réunion est prévue les 14 et 15juin. Le premier relèvement des taux de décembre avait marqué le début d'une très mauvaise période pour les Bourses américaines.
...

Après le très mauvais début d'année 2016, les marchés financiers semblent avoir retrouvé un peu de calme. Le premier semestre touche à sa fin et l'on peut commencer à s'interroger sur leur évolution à court terme. Aux États-Unis, les grands indices ont retrouvé à peu près le niveau du début de l'année. Le S&P500 a gagné quelques pour cent, mais le Nasdaq a abandonné 5%. La saison des résultats n'a pas été un grand cru, avec un nouveau recul des bénéfices sur un an. Le procès-verbal de la dernière réunion de la Réserve fédérale a également révélé que la probabilité d'une nouvelle hausse des taux avait à nouveau augmenté. La prochaine réunion est prévue les 14 et 15juin. Le premier relèvement des taux de décembre avait marqué le début d'une très mauvaise période pour les Bourses américaines.Nous analysons ici les deux plus grands trackers inverses permettant de miser respectivement sur une baisse du S&P500 et du Nasdaq100. Les trackers inverses ou short trackers cherchent à réaliser la performance inverse de l'indice sous-jacent. Si le S&P500 recule de 1,5% par exemple, la valeur du tracker inverse va progresser de 1,5%. Pour y parvenir, les gestionnaires ne 'shortent' pas les actions de l'indice sous-jacent, mais concluent des contrats de swap avec d'autres parties au marché. Le rendement opposé de l'indice n'est obtenu que sur une base journalière. Il peut s'en écarter sur une période plus longue en raison du phénomène d'erreur de réplication (ou tracking error) que nous avions déjà expliqué au début de l'année. Proshares Short S&P500 ETFTicker : SHBourse : NYSE ArcaÉmission : juin 2006Performance depuis le 01/01/2016 : -2,1%Performance sur 12 mois : -1,6%Performance sur 3 ans : -29,1%Volume journalier moyen : 7 millions Actifs sous gestion : 2,99 milliards USDFrais annuels de gestion : 0,89%Ce tracker inverse sur l'indice S&P500 est émis par ProShares, qui s'est spécialisé dans les trackers à levier et trackers inverses, et est coté sur le NYSE (ticker: SH). Le ProShares Short S&P500 ETF est le tracker inverse le plus important et le plus liquide sur les indices boursiers américains. Remarquons que l'actif en gestion a augmenté de 20% ces deux derniers mois. Par rapport au début de l'année 2016, la hausse dépasse même les 70%. La valeur sous-jacente comprend des contrats de swap avec notamment Citibank, Crédit Suisse et Bank of America. Les frais annuels de gestion des shorts ETF sont un peu plus élevés que ceux des trackers indiciels habituels. Dans le cas du SH, ils s'élèvent annuellement à 0,89%.ProShares Short QQQ ETFTicker : PSQBourse : NYSE ArcaÉmission : juin 2006Performance depuis le 01/01/2016 : +3,2%Performance sur 12 mois : -1,7%Performance sur 3 ans : -39,6%Volume journalier moyen : 540000 Actifs sous gestion : 498 millions USDFrais annuels de gestion : 0,95%Ce short tracker (ticker : PSQ) a également été mis sur le marché il y a 10ans et vise la performance inverse du Nasdaq 100 ou QQQ. Comme cet indice accuse une perte par rapport au début de l'année, le rendement du PSQ est positif. Le tracker est plus petit en taille que le SH, mais la liquidité est largement suffisante. L'actif en gestion a également augmenté de plus de 70% depuis le début de l'année. La valeur sous-jacente se compose de futures (short) sur indice et de contrats de swap avec plusieurs institutions financières. L'émetteur ProShares facture des frais de gestion de 0,95%.La situation n'est pas meilleure en Europe qu'aux États-Unis. Les niveaux de taux extrêmement bas pèsent sur le secteur financier. En outre, la croissance est très faible et la situation politique tendue, avec comme point d'orgue possible le référendum sur le Brexit à la fin du mois prochain. Selon les chiffres publiés au début de la semaine par les gestionnaires de patrimoine Pictet et UBS, les grands investisseurs institutionnels se retirent des marchés européens. Ainsi, les avoirs investis par ces institutionnels dans les trackers qui reflètent les marchés d'actions européens ont baissé la semaine dernière pour la 15esemaine d'affilée. Cette série est la plus longue depuis 2008. Par ailleurs, plus de 500milliards EUR ont reflué des marchés obligataires européens depuis le début du 2etrimestre. Le DJ Euro Stoxx50, l'indice des 50 plus grandes entreprises européennes, a perdu un peu plus de 8% depuis le début de l'année. Lyxor Euro Stoxx 50 Daily Short ETFTicker : BSXCode ISIN : FR0010424135Bourse : Euronext ParisÉmission : avril 2007Performance depuis le 01/01/2016 : +5,4%Performance sur 12 mois : +12,1%Performance sur 3 ans : -26,5%Frais annuels de gestion : 0,4%Lyxor ETF est l'un des plus grands émetteurs de trackers en Europe. Cet ETF réplique sur base journalière l'inverse de la performance de l'Euro Stoxx50. Il s'agit d'un tracker synthétique, qui ne prend donc aucune position dans les valeurs sous-jacentes de l'indice lui-même. La réplication s'effectue via des contrats de swap avec la société mère, la Société Générale, comme contrepartie.Amundi ETF Short Euro Stoxx 50 Daily ETFTicker : C5SCode ISIN : FR0010757781Bourse : Euronext ParisÉmission : juin 2009Performance depuis le 01/01/2016 : +5,4%Performance sur 12 mois : +12,2%Performance sur 3 ans : -26,3%Frais annuels de gestion : 0,3%Ce tracker inverse de l'émetteur d'ETF Amundi partage la plupart des caractéristiques de celui de Lyxor ETF, mais est arrivé un peu plus tard sur le marché. La contrepartie des swaps est cette fois BNP Paribas. Les frais annuels de gestion sont un peu plus faibles. Deutsche Asset Management émet également un tracker inverse sur l'Euro Stoxx50. Il s'agit du db-x Trackers Euro Stoxx 50 Short Daily ETF (ticker : LU0292106753).