Avec plus de 13% en moyenne, le rendement global de ces actions est en effet alléchant alors que les Bourses occidentales ont plongé dans le rouge au cours de cette période.
...

Avec plus de 13% en moyenne, le rendement global de ces actions est en effet alléchant alors que les Bourses occidentales ont plongé dans le rouge au cours de cette période.Une performance qui ne relève pas du hasard: elle est attribuable surtout à trois actions biotechnologiques belges, et à Mithra Pharmaceuticals en particulier. Délaissée pendant deux ans, l'action est redécouverte par le marché, aidée en cela par l'actualité autour d'Ablynx. La hausse de Mithra traduit l'attente de résultats d'études concluants pour Donesta (ménopause; phase II; début 2e trimestre) et Estelle (contraceptif; phase III; 3e trimestre pour l'Europe et 1er trimestre 2019 pour les Etats-Unis). Argen-x continue de briller. En décembre, elle a publié d'excellents résultats concernant sa molécule ARGX-113 pour la myasthénie. ThromboGenics a annoncé à la mi-décembre l'interruption de l'étude clinique avec THR-409 (Jetrea/ocriplasmine) en raison de sa difficulté à recruter suffisamment de patients. Depuis, son cours a repris de la hauteur, soutenu par les résultats prometteurs publiés au sujet de THR-317, l'inhibiteur de PLGF. Nous sommes parvenus à ramasser le titre à son plancher. Quant à Goldcorp et Schlumberger, au terme du premier trimestre leurs actions cotaient plus haut qu'à la mi-décembre.Mais si cinq de nos actions favorites n'accusaient un retard par rapport à la moyenne de leur secteur, nous serions davantage satisfaits de notre sélection. McEwen Mining a publié des chiffres mitigés pour le 4e trimestre. Il devrait pouvoir faire bien mieux, la hausse du cours de l'or constituant un facteur de soutien. AB InBev affichait encore une nette perte avant la publication de résultats annuels qui ont dissipé nos doutes et ceux du marché. Nous anticipons une poursuite du redressement du titre. Nous nous attendons également à une amélioration chez Mosaic. Notre déception est plus grande s'agissant de Cameco, dont le repli du cours est plus marqué, et d'Agfa-Gevaert, qui a corrigé davantage encore. Cameco connaît une deuxième année consécutive en demi-teinte. Pourtant, son potentiel d'appréciation demeure gigantesque. Si la situation devait perdurer, la scission de son joyau, la division Applications IT pour l'imagerie médicale, serait de plus en plus probable.