Le 10 mars, TiGenix a récolté 23,75millions EUR via l'émission de 25millions d'actions nouvelles à 0,95EUR l'unité. Soit une décote limitée de 7% sur la moyenne à 30jours et une dilution de 14,1%. Que TiGenix récolte des capitaux frais n'a rien d'étonnant, si ce n'est qu'il était prévu de le faire au travers d'une cotation sur le Nasdaq aux États-Unis après qu'un document d'enregistrement à cette intention a été introduit à la fin de l'an dernier. La détérioration des conditions de marché a cependant contrecarré (provisoirement) ces plans, et TiGenix a décidé de procéder à un placement privé sursouscrit. Les fonds récoltés seront avant tout affectés à la poursuite du développement du Cx601, un médicament à base de cellules souches dérivées de tissus graisseux utilisé contre les fistules périanales chez les patients souffrant de la maladie de Crohn. Après les résultats positifs de phaseIII publiés en août 2015 sur 25 semaines de suivi, des résultats à nouveau positifs ont été enregistrés débuts mars après 52semaines de...

Le 10 mars, TiGenix a récolté 23,75millions EUR via l'émission de 25millions d'actions nouvelles à 0,95EUR l'unité. Soit une décote limitée de 7% sur la moyenne à 30jours et une dilution de 14,1%. Que TiGenix récolte des capitaux frais n'a rien d'étonnant, si ce n'est qu'il était prévu de le faire au travers d'une cotation sur le Nasdaq aux États-Unis après qu'un document d'enregistrement à cette intention a été introduit à la fin de l'an dernier. La détérioration des conditions de marché a cependant contrecarré (provisoirement) ces plans, et TiGenix a décidé de procéder à un placement privé sursouscrit. Les fonds récoltés seront avant tout affectés à la poursuite du développement du Cx601, un médicament à base de cellules souches dérivées de tissus graisseux utilisé contre les fistules périanales chez les patients souffrant de la maladie de Crohn. Après les résultats positifs de phaseIII publiés en août 2015 sur 25 semaines de suivi, des résultats à nouveau positifs ont été enregistrés débuts mars après 52semaines de suivi. En février, l'entreprise a obtenu une licence pour la production commerciale du Cx601 en Europe, et a introduit immédiatement une demande d'approbation auprès de l'EMA (l'Agence européenne du médicament). La possible approbation et le lancement de la commercialisation sont prévus au 2esemestre 2017. Parallèlement, l'entreprise prépare le lancement d'une étude de phaseIII aux États-Unis, actuellement prévue pour le 1ertrimestre 2017, avec une commercialisation possible à partir de 2020. Sur la base de 70.000patients annuels, le potentiel commercial total est estimé à 800millions USD (fourchette de 350millions USD à 1,75milliard USD). Notamment grâce aux 5,4millions de subsides européens, une étude de phase Ib/IIa avec le Cx611 contre la septicémie, une complication potentiellement mortelle d'une infection, sera lancée ce mois-ci _ résultats attendus fin 2017. En outre, TiGenix prévoit pour le 2esemestre des résultats intermédiaires d'une étude de phaseII avec AlloCSC-01, un produit traitant les défaillances cardiaques sévères, qui a rejoint le pipeline l'an dernier après l'acquisition de Coretherapix. TiGenix continue à surfer sur le momentum positif de l'an dernier, et dispose avec Cx601 d'un candidat médicament qui pourrait engendrer plusieurs millions EUR de chiffre d'affaires à terme. Depuis l'augmentation de capital, l'entreprise affiche une trésorerie confortable de 40millions EUR, même si des ressources supplémentaires seront nécessaires à terme, en particulier pour le volet américain du futur développement du Cx601. L'action est digne d'achat, mais tenez compte du risque supérieur à la moyenne propre aux biotechnologies (1C). Pourquoi le cours d'ArcelorMittal a-t-il augmenté après l'annonce de la forte augmentation de capital ? Le gain de 10% de l'action ArcelorMittal après la publication des détails de l'augmentation de capital avec droits préférentiels de 3milliards USD peut effectivement surprendre. Les actionnaires peuvent souscrire à 7actions nouvelles à 2,2EUR l'unité par lot de 10actions existantes. L'importante décote de 35,3% a pu convaincre de très nombreux investisseurs d'acquérir des actions ArcelorMittal avant qu'elles soient cotées ex-droit préférentiel (à partir du 15mars). La période de souscription court jusqu'au 30mars et l'augmentation de capital est entièrement souscrite. La famille Mittal, actionnaire principale avec 37,38% du capital, y souscrira intégralement. Le nombre d'actions en circulation augmentera de 70%, passant de 1,8milliard à 3,06milliards. Ces dernières semaines, le cours a rebondi depuis son plancher historique (2,59EUR) de février sur fond d'indications selon lesquelles la Chine aurait l'intention de s'attaquer à la surcapacité chronique dans son secteur sidérurgique et d'un fort redressement du prix du minerai de fer (+53% depuis le plancher de décembre, à actuellement 58USD la tonne). Reste à voir dans quelle mesure les autorités chinoises s'attelleront effectivement à l'assainissement pourtant nécessaire du secteur. Le redressement d'un cours du minerai de fer au plus bas n'a aucune justification fondamentale _ il n'y a encore absolument aucune perspective d'un rééquilibrage de l'offre et de la demande _ et n'est donc probablement que temporaire. ArcelorMittal a déçu le marché avec ses prévisions extrêmement prudentes pour 2016: cash-flows opérationnels (EBITDA) attendus d'au moins 4,5milliards USD (le consensus fait état entretemps de 4,7milliards USD, contre 5,23milliards USD en 2015) et une croissance de la demande mondiale comprise entre 0 et 0,5%. Le cours de l'acier en baisse constante a lourdement affecté l'EBITDA réalisé ces dernières années et mis en échec toute baisse de la position nette d'endettement jusqu'aux 15milliards USD prévus. Cet élément, associé à la nouvelle détérioration des perspectives, a incité le groupe à procéder à une augmentation de capital à des cours au plancher historiques malgré la dilution qu'elle provoque. ArcelorMittal a cependant profité du soudain rebond du cours pour accélérer l'opération. À conserver, à condition de souscrire à l'augmentation de capital (2C).